États de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Discours d’ouverture des États de Provence de 1787-1788.

Les États de Provence étaient les États provinciaux de la Provence.

Composition[modifier | modifier le code]

Le clergé était représenté par :

La noblesse était représentée par les principaux nobles fieffés de Provence.

Le tiers-état était représenté par les députés des vigueries et bailliages de Provence.

Réunions[modifier | modifier le code]

Avant le XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

D'après l'abbé de Coriolis, les premières réunions des États de Provence se sont tenues en 1146, puis en 1280. Les premières traces connues dans les Archives remontent à 1348.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • 31 décembre 1787-Janvier 1788[1]
  • Janvier 1789[1]

Archives[modifier | modifier le code]

Les archives des États de Provence sont conservées aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Monique Cubells, « Les mouvements populaires du printemps 1789 en Provence », Provence historique, volume 36, no 145, 1986, p. 309
  2. http://www.archives13.fr/archives13/CG13/cache/bypass/pid/241

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Honoré-Gaspard de Coriolis, Traité sur l'administration du comté de Provence, imprimerie de la veuve d'Augustin Audibert, Aix, 1786, tome 1, 1787, tome 2, 1788, tome 3
  • Honoré-Gaspard de Coriolis, Dissertation sur les États de Provence, chez Remondet-Aubin libraire-éditeur, Aix, 1867 (lire en ligne)
  • François-Xavier Emmanuelli, « L’administration provinciale des États de Provence (XVIeXVIIIe siècles). Bilan provisoire », dans Liame, 2011, no 23 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]