Éric Le Nabour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éric Le Nabour
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Prix M.-et-Mme-Louis-Marin (d) ()
Prix Amic ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Éric Le Nabour est un essayiste français, né en 1960 à Caen (Calvados).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il publie son premier livre, Charles X, le dernier roi, en 1980, alors qu'il a dix-neuf ans. La préface, élogieuse, est signée par Alain Decaux — quand Le Monde estime qu'il manque « d'idées générales »[1].

Il a ensuite écrit une quarantaine de livres, et signé de nombreux articles publiés dans Historia ou Chroniques de l'histoire. Il a également fait partie de l'équipe de l'émission « Les Voyageurs de l'Histoire », diffusée sur France 2, animée par Jacques Martin, sur une idée d'Alain Decaux[2].

La plupart de ses romans, biographies de personnages célèbres et récits font une large place à l'histoire. Cela lui vaut d'être sollicité, outre pour ses propres articles, mais également pour enrichir des dossiers publiés dans des revues grand public, comme Secrets d'histoire[3].

« Guénonien »[4], il s'est également intéressé[5], entre autres, à la légende du Graal[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récompenses et prix[modifier | modifier le code]

La fiche qui lui est consacrée sur le site de l'Académie française signale trois prix[12] :

  • le prix Mr et Mme Louis Marin, en 1980, pour Charles X, le dernier roi
  • le prix Eugène Piccard, en 1985, pour Le Régent. Libéral et libertin
  • le prix Amic, en 2005, "pour l'ensemble de son œuvre historique"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un historien pour l'an 2000 », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. Présentation de l'émission sur le blog Les copains d'abord.
  3. Eric le Nabour sur les Templiers, dans le numéro de Secrets d'histoire du 23 août 2018.
  4. Loire-littérature, Angers, Presses de l'université d'Angers, 1989, p. 348, n. 19 (ISBN 2-903075-38-7) : « Cette précision ainsi que maintes autres nous a été fournie libéralement par le guénonien M. Eric Le Nabour [...]. »
  5. Xavier Accart (préf. Antoine Compagnon), Guénon ou Le Renversement des clartés : influence d'un métaphysicien sur la vie littéraire et intellectuelle française (1920-1970), Milan, Archè, 2005, p. 1156 (ISBN 2-912770-03-3).
  6. Robert Baudry, Graal et littératures d'aujourd'hui : ou les échos de la légende du Graal dans la littérature française contemporaine, Rennes, Terre de brume, 1998, p. 388 (ISBN 2-84362-035-X).
  7. Cet ouvrage est signalé, avec 43 autres références, dans les « Pistes bibliographiques » proposées par Jean-Marc Berlière, dans la revue CriminoCorpus, pour l'Ancien Régime et la Révolution.
  8. Ce livre vaut à son auteur d'être l'un des invités de l'émission Au cœur de l'histoire de Franck Ferrand sur Europe 1, lors de l'émission du 31 mai 2012 consacrée à Alexandra David-Néel.
  9. Ce livre est signalé parmi les vingt biographie de Letizia Napoléon sur le site napoleon.org.
  10. Ce livre est présenté dans un article du Monde du 17 novembre 2005, en même temps que la réédition de celui de Jean Favier. Le 30 septembre 2013, elle vaut également à son auteur d'être invité sur Europe 1 par Franck Ferrand.
  11. Ce livre est signalé dans Le Parisien du 30 avril 2007, et figure dans la bibliographie d'un article scientifique de Justine Breton, « Rire et faire rire de la guerre : Kaamelott (M6, 2005-2010) ou la mise à distance du conflit », TV/Series, 10 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2016.
  12. La fiche d'Eric le Nabour sur le site de l'Académie française, signalant trois prix.

Liens externes[modifier | modifier le code]