Émilien Mulot-Durivage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Émilien Mulot Durivage)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émilien Mulot Durivage
Émilien Mulot Durivage ©FG.jpg
Attribué à Émilien Mulot Durivage, Paysage du Cotentin, près des bords de l'Ouve,
œuvre non sourcée, localisation inconnue.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Mouvement
Œuvres principales
Barques à plomb, La Rampe, Bords du Loing

Émilien Mulot Durivage, né le à Granville[1] et mort le à Saint-Sauveur-le-Vicomte, est un peintre paysagiste impressionniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émilien Mulot descend d'une très ancienne famille de marins granvillais, terre-neuvas, armateurs et capitaines corsaires. Ses ancêtres se faisaient appeler Mulot sieur Durivage, Émilien signera Mulot Durivage.

À Paris, Il fréquente Paul Cézanne, Edgar Degas, Claude Monet et Auguste Renoir. Il participe à deux des huit expositions impressionnistes — la première en 1874 dans les anciens ateliers de Nadar, où il expose Barques à plomb et La Rampe, et la septième en 1882 à la galerie Durand-Ruel[2] —, expositions organisées par la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs, mouvement à l'origine de l'impressionnisme.

Le , il expose Bords du Loing, près Nemours au Salon de 1887[3] au palais des Champs-Élysées et le à l'exposition de Fontainebleau[4].

Il se retire à Saint-Sauveur-le-Vicomte avec sa sœur Azelma et continue à peindre les paysages de la région.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil de Granville, 5 Mi 93 1838, p. 43.
  2. Expositions impressionnistes dans la base Joconde.
  3. Salon de 1887 – Catalogue illustré, sur Gallica.
  4. Exposition de Fontainebleau 1887, sur Gallica.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]