Élisabeth-Sophie de Mecklembourg-Güstrow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elisabeth-Sophie de Mecklembourg-Güstrow
Elisabeth Sophie of Mecklenburg.jpg
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Marienkirche (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Elisabeth Sophie von MecklenburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Gustave-Adolphe de Mecklembourg-Güstrow
Christine de Mecklembourg-Güstrow (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
Domaine
Mouvement

Élisabeth-Sophie de Mecklembourg, duchesse de Brunswick-Lüneburg () est une poète allemande, fille de Jean-Albert II de Mecklembourg-Güstrow et d'Élisabeth de Mecklembourg-Gadebusch.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence à étudier à la cour de son père, le duc Jean-Albert II de Mecklembourg-Güstrow, où il existait un orchestre connu de musiciens anglais, comme William Brade. Elle arrive à la cour de Kassel, qui a également une tradition musicale, quand la Guerre de Trente Ans menace la cour en 1628.

Elle est chargée d'organiser l'orchestre de la cour, et travaille étroitement avec Heinrich Schütz, qui est Maître de chapelle en 1655. Elle pourrait avoir collaboré avec lui sur plusieurs de ces œuvres.

Beaucoup de compositions d’Élisabeth-Sophie sont des hymnes religieux. Certains sont publiés en 1651 et 1667. Celui imprimé en 1651, Vinetum evangelicum, Evangelischer Weinberg, est connu pour être le premier morceau dont l'auteur est une femme. Elle a également joué un rôle majeur dans la vie de cour et les divertissements, dont elle écrivait les musiques. Deux de ces compositions nous sont parvenues : Friedens Sieg (1642, Brunswick) et Glückwünschende Freudensdarstellung (Lüneburg, 1652).

Famille[modifier | modifier le code]

En 1635 elle épouse Auguste II de Brunswick-Wolfenbüttel, ils ont trois enfants :

Liens externes[modifier | modifier le code]