Éliane Vogel-Polsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éliane Vogel-Polsky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Éliane Vogel-Polsky, née le à Gand (Belgique) et morte le à Bruxelles (Belgique), est une juriste et féministe belge[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Éliane Vogel-Polsky naît à Gand en 1926. Son père, immigrant russe, bénéficie de la grande naturalisation en reconnaissance des services rendus durant la Première Guerre mondiale[1]. Ses parents, bien que de modeste condition, sont cultivés et ouverts, ils l'inscrivent dans une école de Gand où elle effectue ses études primaires en français, puis à Bruxelles, où elle intègre le lycée Émile-Jacqmain[1]. En 1941, en raison des ordonnances anti-juives, elle se réfugie dans un établissement scolaire tenu par les sœurs, à Liège, avec de faux papiers d'identité[1].

À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, elle décide de devenir avocate, elle réussit son doctorat en droit puis rejoint le barreau de Bruxelles[1]. Elle poursuit ses études supérieures à l’Université libre de Bruxelles, obtenant la licence en droit et sociologie du travail en 1958, la licence en droit social en 1963, la licence en études européennes en 1965[1]. Elle devient professeur et chercheuse dans cette même université, accédant aux compétences d'experte internationale[1],[2].

Elle épouse un avocat et donne naissance à trois fils[1].

Dès 1965, elle se distingue par ses combats juridiques en faveur des droits des femmes[3],[4],[5],[6],[7].

Postérité[modifier | modifier le code]

Un documentaire lui a été consacré, particulièrement diffusé à la télévision le 8 mars, lors de la journée de la femme[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Gubin, Éliane Vogel-Polsky, une femme de conviction, Bruxelles, Institut pour l'Égalité des Femmes et des Hommes, 2007[5],[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Eliane Vogel-Polsky, juriste et militante féministe, est morte à 90 ans », sur Le Monde.fr (consulté le 2 mars 2018).
  2. a et b « Hommage à Madame Eliane Vogel-Polsky, Professeure à l’ULB | IEE », sur www.iee-ulb.eu (consulté le 2 mars 2018).
  3. « Publications de Éliane Vogel-Polsky | Cairn.info », sur www.cairn.info (consulté le 2 mars 2018)
  4. « Eliane Vogel-Polsky, mère de la fragile Europe sociale », Le Taurillon, magazine eurocitoyen,‎ (lire en ligne).
  5. a b et c « Eliane Vogel-Polsky, une femme de conviction », sur Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (consulté le 2 mars 2018).
  6. a et b carhif.be, « AVG-Carhif : Publications du carhif », sur www.avg-carhif.be (consulté le 2 mars 2018).
  7. a et b « Présentation de livre: Eliane Vogel-Polsky : une femme de conviction - Sophia », sur www.sophia.be (consulté le 2 mars 2018).
  8. « Eliane Vogel Polsky : 08/03/2018 à 23h19 sur La Trois - Télé-Loisirs » (consulté le 2 mars 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]