Élections régionales de 1971 en Rhénanie-Palatinat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections régionales de 1971 en Rhénanie-Palatinat
100 députés du Landtag
(Majorité absolue : 51 députés)
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 2 584 585
Votants 2 052 908
79,43 %  +1
Votes exprimés 2 026 372
Votes blancs et nuls 26 536
Bundesarchiv B 145 Bild-F040153-0023, Bonn, Pressekonferenz CDU-Vorstand, Kohl.jpg CDU – Helmut Kohl
Voix 1 012 847
49,98 %
 +3,3
Députés élus 52  +3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
SPD – Wilhelm Dröscher
Voix 821 350
40,53 %
 +3,7
Députés élus 42  +3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
FDP – Hermann Eicher
Voix 120 444
5,94 %
 −2,4
Députés élus 6  −2
7e législature du Landtag
Diagramme
Ministre-président
Sortant Élu
Helmut Kohl
CDU
Helmut Kohl
CDU
election.de

Les élections régionales de 1971 en Rhénanie-Palatinat (en allemand : Landtagswahl in Rheinland-Pfalz 1971) se tiennent le , afin d'élire les 100 députés de la 7e législature du Landtag pour un mandat de quatre ans.

Le scrutin est marqué par une nouvelle victoire de la CDU, qui retrouve sa majorité absolue perdue huit ans plus tôt. Le ministre-président Helmut Kohl est alors investi pour un deuxième mandat.

Contexte[modifier | modifier le code]

Aux élections régionales du , la CDU du ministre-président Peter Altmeier échoue à retrouver sa majorité absolue. Elle rassemble en effet 46,7 % des suffrages exprimés, ce qui lui donne 49 sièges sur 100 à pourvoir.

Elle devance assez nettement le SPD de Hans König, qui arrive deuxième avec 36,8 % des voix et 39 parlementaires. Le FDP du ministre des Finances Hermann Eicher confirme sa position de troisième parti de Rhénanie-Palatinat en réunissant 8,3 % des voix, soit huit députés. Enfin, le scrutin est marqué par la percée du NPD néo-nazi de Fritz May, qui parvient à entrer à l'assemblée avec 6,9 % des exprimés, ce qui lui donne quatre élus.

Altmeier est ensuite investi pour un sixième mandat à la tête d'une « coalition noire-jaune » dans laquelle Eicher reste ministre des Finances.

Le , la CDU régionale indique qu'elle souhaite voir son président Helmut Kohl, président du groupe parlementaire, prendre la succession d'Altmeier, en fonction depuis presque 22 ans. Ce dernier s'efface donc et Kohl le remplace effectivement quatre jours plus tard, mettant un terme au plus long mandat consécutif d'un dirigeant de Land.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le Landtag est constitué de 100 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare.

Lors du scrutin, chaque électeur vote pour une liste de candidats présentée par un parti ou un groupe de citoyens dans sa circonscription, le Land en comptant un total de six dont la représentation varie entre 13 et 22 parlementaires.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 100 sièges est répartie en fonction des voix attribuées aux partis, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land.

Campagne[modifier | modifier le code]

Principales forces[modifier | modifier le code]

Parti Chef de file Résultats de 1967
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Helmut Kohl
(Ministre-président)
46,7 % des voix
49 députés
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Wilhelm Dröscher 36,8 % des voix
39 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Hermann Eicher
(Ministre des Finances)
8,3 % des voix
8 députés
Parti national-démocrate d'Allemagne
Nationaldemokratische Partei Deutschlands
Fritz May 6,9 % des voix
4 députés

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix et sièges[modifier | modifier le code]

Résultats des élections de 1971 en Rhénanie-Palatinat
Parti Voix Sièges
Votes % Députés +/-
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 1 012 847 49,98 52 en augmentation 3
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 821 350 40,53 42 en augmentation 3
Parti libéral-démocrate (FDP) 120 444 5,94 6 en diminution 2
Parti national-démocrate d'Allemagne (NPD) 53 882 2,66 0 en diminution 4
Parti communiste allemand (DKP) 17 849 0,88 0 en stagnation
Votes valides 2 026 372 98,71
Votes blancs et nuls 26 536 1,29
Total 2 052 908 100 100 en stagnation
Abstentions 531 677 20,57
Nombre d'inscrits / participation 2 584 585 79,43

Analyse[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]