Peter Altmeier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Peter Altmaier.

Peter Altmeier
Illustration.
Peter Altmeier, en 1948.
Fonctions
Ministre de l'Économie et des Transports
de Rhénanie-Palatinat

(19 ans, 1 mois et 9 jours)
Ministre-président Lui-même
Gouvernement Altmeier I, II, III, IV, V
Prédécesseur Fritz Neumayer
Successeur Hanns Neubauer
Ministre-président de Rhénanie-Palatinat

(21 ans, 10 mois et 9 jours)
Gouvernement Altmeier I, II, III, IV, V et VI
Coalition CDU-SPD-FDP-KPD (1947-1948)
CDU-SPD (1948-1951)
CDU-FDP (1951-1969)
Prédécesseur Wilhelm Boden
Successeur Helmut Kohl
Biographie
Nom de naissance Peter Altmeier
Date de naissance
Lieu de naissance Sarrebruck (Empire allemand)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Coblence (RFA)
Parti politique Zentrum
CDU
Profession Entrepreneur

Peter Altmeier
Ministre-présidents de la Rhénanie-Palatinat

Peter Altmeier, né à Sarrebruck le et décédé à Coblence le , était un homme politique allemand membre du Zentrum puis de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU).

Il est ministre-président de Rhénanie-Palatinat entre 1947 et 1969, un poste qu'il cumule avec celui de ministre régional de l'Économie et des Transports de 1948 à 1967. Il détient le record de longévité à la tête d'un gouvernement régional avec plus de vingt-et-une années consécutives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Sarrebruck, il grandit à Coblence. Après ses études secondaires, il est enrôlé dans la Reichswehr et participe comme soldat à la Première Guerre mondiale, ce qui lui vaut d'être arrêté à la fin du conflit. Il finit par être libéré et intègre alors une école de commerce, achevant en 1923 sa formation de commerçant.

Il commence à travailler comme cadre supérieur dans le secteur privé, puis occupe, entre 1940 et 1946, un poste de directeur général dans une grande entreprise de commerce de Rhénanie.

Il se trouve aujourd'hui enterré au grand cimetière de Coblence.

Vie politique[modifier | modifier le code]

En tant que militant[modifier | modifier le code]

Au cours de la république de Weimar, il a fait partie du Zentrum, et en premier lieu de la Windthorstbund, son mouvement de jeunesse. Après la Seconde Guerre mondiale, il adhère à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), dont il a présidé la fédération de Rhénanie-Palatinat pendant vingt ans à partir de 1946.

Premiers mandats[modifier | modifier le code]

Élu à l'assemblée municipale de Coblence entre 1927 et 1933, il est nommé membre de l'assemblée parlementaire de Rhénanie-Palatinat en 1946, puis est élu député au Landtag en 1947. Il y prend, brièvement, la présidence du groupe CDU et de la commission de l'Alimentation et de l'Approvisionnement.

Un record comme ministre-président[modifier | modifier le code]

Les débuts : des quatre partis à la grande coalition[modifier | modifier le code]

Le , Peter Altmeier est investi ministre-président du Land et prend alors la tête d'une vaste coalition rassemblant la CDU, le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), le Parti communiste d'Allemagne (KPD) et le Parti libéral-démocrate (LDP, devenu FDP par la suite). À partir du , il occupe également le poste de ministre de l'Économie et des Transports. Libéraux et communistes le gouvernement à ce même moment, le laissant ainsi avec le soutien d'une grande coalition CDU/SPD, une formule de gouvernement que pratiquaient déjà quatre des onze autres Länder allemands.

Une coalition noire-jaune pas obligatoire[modifier | modifier le code]

À la suite des élections régionales de 1951, il forme une coalition noire-jaune avec le FDP, et assurera le maintien de cette coalition jusqu'à son retrait du pouvoir, en 1969, alors qu'il disposait de la majorité absolue au Landtag de 1955 à 1963. Au cours de ses vingt-deux années consécutives à la tête du gouvernement, un record absolu en Allemagne, il a assuré le transfert de la capitale régionale de Coblence à Mayence ou encore l'installation de la chaîne ZDF dans cette même ville. Il se retire du pouvoir le , assurant agir de façon « pas tout à fait volontaire », au profit de Helmut Kohl. Deux ans auparavant, il avait renoncé au ministère de l'Économie.

En sa qualité de chef de gouvernement régional, il a présidé le Bundesrat de 1954 à 1955 et de 1965 à 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]