Peter Altmeier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Peter Altmeier
Illustration.
Peter Altmeier en 1948.
Fonctions
Président du Conseil fédéral ouest-allemand

(11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Georg August Zinn
Successeur Helmut Lemke

(11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Georg August Zinn
Successeur Kai-Uwe von Hassel
Ministre-président de Rhénanie-Palatinat

(21 ans, 10 mois et 9 jours)
Gouvernement Altmeier I, II, III, IV, V, VI
Législature 1re, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e
Coalition CDU-SPD-FDP-KPD (1947-1948)
CDU-SPD (1948-1951)
CDU-FDP (1951-1969)
Prédécesseur Wilhelm Boden
Successeur Helmut Kohl
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sarrebruck (Allemagne)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Coblence (RFA)
Sépulture Grand cimetière de Coblence
Nationalité Allemand (1899-1949)
Ouest-allemand (1949-1977)
Parti politique Zentrum
CDU
Profession Entrepreneur

Peter Altmeier
Ministres-présidents de Rhénanie-Palatinat

Peter Altmeier est un homme politique ouest-allemand démocrate-chrétien, né le à Sarrebruck et mort le à Coblence. Il appartient au Parti du centre allemand (Zentrum) sous la république de Weimar, puis à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) en Allemagne de l'Ouest.

Il travaille dans le secteur privé entre les années 1920 et la fin de la Seconde Guerre mondiale, et siège au conseil municipal de Coblence entre et .

En , il est désigné président de la CDU du Land nouvellement créé de Rhénanie-Palatinat et membre de l'assemblée parlementaire régionale. À la suite des élections de , il est investi ministre-président et reste en fonction près de 22 ans. Il établit ainsi le record de longévité à la tête d'un exécutif en Allemagne fédérale, tous gouvernements confondus. En puis , il remporte la majorité absolue des sièges mais continue de gouverner en coalition avec les libéraux.

Il cède en la présidence régionale de la CDU à Helmut Kohl, qui le remplace trois ans plus tard à la présidence du gouvernement territorial. Il se retire alors de la vie politique.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Peter Altmeier naît le à Sarrebruck, dans la province de Rhénanie. Il grandit à Coblence, capitale de la province. Il y meurt le et repose au grand cimetière.

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

À la suite de ses études secondaires, Peter Altmeier est enrôlé dans la Reichswehr. Il participe donc comme soldat aux combats de la Première Guerre mondiale. Il est fait prisonnier de guerre à la fin du conflit.

Libéré, il retourne en Allemagne où il intègre une école de commerce. Il termine en une formation de commerçant et commence sa vie professionnelle comme cadre supérieur dans le secteur privé. Il occupe entre et un poste de directeur général dans une grande entreprise de commerce de Rhénanie.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Premiers engagements[modifier | modifier le code]

Sous la république de Weimar, Peter Altmeier milite au sein du Parti du centre allemand (Zentrum) et de la Windthorstbund (de), l'organisation de jeunesse du parti. Entre et , il est conseiller municipal de Coblence.

Ascension après la guerre[modifier | modifier le code]

À la suite de la Seconde Guerre mondiale, Peter Altmeier adhère à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU). En , il est nommé membre de l'assemblée parlementaire de Rhénanie-Palatinat, un Land créé par les autorités françaises d'occupation], ainsi que président régional de la CDU.

À l'occasion des élections régionales du 18 mai 1947 (de), il est élu député au Landtag dans la circonscription plurinominale de Montabaur. Il prend alors la présidence du groupe CDU, qui compte 48 députés sur 101, et la présidence de la commission de l'Alimentation et de l'Approvisionnement.

Ministre-président[modifier | modifier le code]

Le , Peter Altmeier est investi ministre-président de Rhénanie-Palatinat, à l'âge de 48 ans. Il met sur pied un gouvernement de concentration qui réunit les quatre partis siégeant au Landtag : l'Union chrétienne-démocrate, le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), l'alliance Parti libéral/Fédération sociale populaire (LP/SV, future Parti libéral-démocrate (FDP) et le Parti communiste d'Allemagne (KPD).

Le FDP et le KPD se retirent de la majorité gouvernementale moins d'un an plus tard, le , ce qui laisse le ministre-président gouverner avec le soutien d'une « grande coalition » entre la CDU et le SPD. Il prend à cette occasion le poste de ministre régional de l'Économie et des Transports. Après les élections régionales du 29 avril 1951 (de), il remplace le SPD par le FDP comme allié et constitue donc une « coalition noire-jaune ».

Les élections régionales du 15 mai 1955 (de) sont l'occasion pour la CDU de conquérir la majorité absolue au Landtag avec 51 députés. Bien que cela ne soit pas nécessaire pour se maintenir au pouvoir, Peter Altmeier reconduit son pacte avec le Parti libéral. Il en fait de même à la suite des élections régionales du 19 avril 1959 (de), au cours desquelles il fait élire 52 parlementaires.

Il perd cette majorité aux élections régionales du 31 mars 1963 (de) mais enchaîne son cinquième mandat consécutif en confirmant sa coalition de centre droit. Lors des élections régionales du 23 avril 1967 (de), les chrétiens-démocrates obtiennent 49 élus et le ministre-président est investi pour la sixième fois consécutive avec l'appui des libéraux. Il cède à ce moment-là la direction du ministère de l'Économie, dont il assume l'autorité depuis plus de 19 ans.

Il passe au total 21 ans et dix mois consécutifs à la direction de l'exécutif territorial, ce qui constitue un record absolu en Allemagne fédérale. Son bilan comprend notamment le transfert de la capitale régionale de Coblence à Mayence, et l'obtention de l'installation du siège sociale de la chaîne publique ZDF dans cette même ville.

Il préside par deux fois le Conseil fédéral, d'abord entre et , puis de à . Avec Hans Ehard, Georg August Zinn, Franz-Josef Röder, Hans Koschnick, Bernhard Vogel et Johannes Rau, il fait donc partie des chefs de gouvernement régionaux ayant présidé deux fois la chambre des Länder.

Retrait[modifier | modifier le code]

Ayant cédé en la présidence régionale de la CDU au président du groupe parlementaire Helmut Kohl, Peter Altmeier démissionne de la présidence du gouvernement de Rhénanie-Palatinat le , affirmant qu'il n'agit pas « tout à fait » de façon volontaire. Kohl prend ainsi sa succession.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]