Élections générales britanniques de 1918

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections générales britanniques de 1918
707 sièges de la Chambre des communes
Type d’élection Élection législative
Corps électoral et résultats
Votants 10 434 700
57,2 %  −24,4
Andrew Bonar Law 02.jpg Parti conservateur – Andrew Bonar Law
Voix 3 472 738
33,3 %
 −13
Sièges obtenus 332  +61
Cropped photograph of William Adamson.jpg Parti travailliste – William Adamson
Voix 2 245 777
21,5 %
 +14,4
Sièges obtenus 57  +15
David Lloyd George.jpg Parti national-libéral – David Lloyd George
Voix 1 396 590
13,4 %
Sièges obtenus 127
Herbert Henry Asquith.jpg Parti libéral – Herbert Henry Asquith
Voix 1 388 784
13,3 %
 −30,6
Sièges obtenus 36  −236
Eamon de Valera c 1922-30.jpg Sinn Féin – Éamon de Valera
Voix 497 107
4,8 %
Sièges obtenus 73
Premier ministre
Sortant Élu
David Lloyd George
Parti national-libéral
David Lloyd George
Parti national-libéral

Les élections générales britanniques de 1918 se sont déroulées le , un peu plus d'un mois après la fin de la Première Guerre mondiale. Elles suivent le Representation of the People Act 1918, qui a entraîné l’extension du corps électoral à la plupart des hommes adultes, ainsi qu'à certaines femmes.

Ces élections sont surnommées « l’élection coupon » en référence au coupon envoyé par le gouvernement de coalition de David Lloyd George aux candidats qu'il soutient. Elles sont remportées haut la main par les candidats de la coalition, qui regroupent des membres du Parti conservateur d'Andrew Bonar Law, du Parti libéral de Lloyd George, ainsi que quelques députés travaillistes. Par conséquent, Lloyd George conserve son poste de Premier ministre après les élections.

En Irlande, le Sinn Féin d'Éamon de Valera remporte 73 des 105 sièges à pourvoir, principalement au détriment du Parti parlementaire irlandais, qui ne remporte que 7 sièges. Les 73 députés du Sinn Féin refusent de siéger à la Chambre des communes et fondent le Dáil Éireann, parlement de la nouvelle République irlandaise. Parmi eux se trouve Constance Markievicz, première femme élue à la Chambre des communes, mais qui n’y a donc jamais siégé.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections générales de 1918
Parti Candidats Votes
Présentés Élus +/-  % Nombre  % +/-
Conservateurs de la Coalition (en) 362 332 +61 47,0 3 393 167 32,5
Parti travailliste 361 57 +15 8,1 2 171 230 20,8
Parti libéral 276 36 -236 5,1 1 355 398 13,0
Libéraux de la Coalition (en) 145 127 +127 18,0 1 318 844 12,6 N/A
Parti conservateur 80 47 +47 6,6 610 681 5,9 N/A
Sinn Féin 73 73 +73 10,3 476 458 4,6 N/A
Parti parlementaire irlandais 57 7 -67 1,0 226 498 2,2
Démocrates nationaux de la Coalition (en) 18 9 +9 1,3 156 834 1,5 N/A
Travaillistes indépendants 29 2 +2 0,3 116 322 1,1
Indépendants 42 2 +2 0,3 105 261 1,0
Parti national (en) 26 2 +2 0,3 94 389 0,9 N/A
Indépendants du NFDSS et du NADSS (en) 26 1 / 0,1 66 451 0,6 N/A
Parti coopératif (en) 10 1 +1 0,1 57 785 0,6 N/A
Conservateurs indépendants 17 1 0 0,1 44 637 0,4
Travaillistes de la Coalition (en) 5 4 +4 0,1 40 641 0,4 N/A
Travaillistes unionistes (en) 3 3 +3 0,4 30 304 0,3 N/A
Agriculturalistes 7 0 0 / 19 412 0,2 N/A
Parti démocratique national (en) 8 0 0 / 17 991 0,2 N/A
NFDSS (en) 5 0 0 / 12 329 0,1 N/A
Parti travailliste de Belfast (en) 4 0 0 / 12 164 0,1 N/A
Parti national-socialiste (en) 3 1 +1 0,1 11 013 0,1 N/A
Indépendant de la Coalition (en) 1 1 +1 0,1 9 274 0,1 N/A
Highland Land League (en) 4 0 0 / 8 710 0,1 N/A
Parti des femmes (en) 1 0 0 / 8 614 0,1 N/A
Parti socialiste britannique (en) 3 0 0 / 8 394 0,1
Démocrates indépendants 4 0 0 / 8 351 0,1 N/A
Nationalistes indépendants 6 0 0 / 8 183 0,1
Parti travailliste-socialiste (en) 3 0 0 / 7 567 0,1 N/A
Scottish Prohibition Party (en) 1 0 / / 5 212 0,0
Progressistes indépendants 3 0 / / 5 077 0,0
Travailliste-agriculturaliste indépendant 1 0 / / 1 927 0,0
Socialiste-chrétien 1 0 / / 577 0,0
Total 1 623 707 / 100 10 434 700 100 /