Église russe de Biarritz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église russe de Biarritz
Coupole de l'église russe de Biarritz
Coupole de l'église russe de Biarritz
Présentation
Culte Chrétien orthodoxe
Type Église
Rattachement Patriarcat de Constantinople
Début de la construction 1890
Fin des travaux 1892
Style dominant néobyzantin
Protection Logo monument historique Classé MH (2016)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Ville Biarritz
Coordonnées 43° 29′ 10″ nord, 1° 33′ 18″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Église russe de Biarritz

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église russe de Biarritz

L'église russe est un lieu de culte orthodoxe de tradition russe située au 8 avenue de l'Impératrice, sur la commune de Biarritz, dans le département français des Pyrénées-Atlantiques. Elle est dédiée à saint Alexandre de la Néva et à la Protection de la Mère de Dieu.

Présentation[modifier | modifier le code]

Au cours du XIXe siècle, lorsque Biarritz devient « ville impériale », de nombreux visiteurs russes fréquentent assidûment la Côte basque, ce qui justifie la construction d'un lieu de culte orthodoxe. Avec le temps, nombre de Russes finissent par s'établir définitivement et il existe encore de nos jours une communauté orthodoxe dans la région.

Historique[modifier | modifier le code]

La décision de construire une église orthodoxe pour la communauté russe en villégiature à Biarritz est prise en 1879. Les cérémonies liturgiques avaient lieu jusque-là dans un salon de la villa Eugénie, l'ancien palais d'agrément de l'impératrice Eugénie. Y assistaient les membres de la famille impériale russe, dont l'impératrice Maria Feodorovna, épouse d'Alexandre III, qui aimait séjourner sur la Côte basque.

Lorsque la villa Eugénie est transformée en hôtel, un comité se crée en 1889 et l'architecte pétersbourgeois Nikolaï Nikititch Nikonov (1849-1918) propose un projet, réalisé en collaboration avec l'architecte gersois Oscar Tisnès. La première pierre est bénite le 1er (13) octobre 1890 et l'église est promptement construite : elle est consacrée le 13 (25) septembre 1892 en présence de l'ambassadeur de Russie en France, le baron de Mohrenheim, et du duc de Leuchtenberg, cousin de l'Empereur. Elle est desservie au début par le clergé de l'église russe de Pau.

L’église en totalité a été classée au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Rattachement[modifier | modifier le code]

L'intérieur

Depuis la révolution d'Octobre, l'église est rattachée à l'archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale (Exarchat russe), dans l'obédience du patriarcat de Constantinople depuis 1931. Lorsque le prêtre desservant la paroisse a voulu la placer sous la juridiction du patriarcat de Moscou en décembre 2004, la communauté, soutenue par le diocèse, a fait appel aux tribunaux, qui ont confirmé son appartenance à l'archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale (décision du 12 décembre 2005 du TGI de Bayonne, confirmée le 12 février 2006 par la Cour d'appel de Pau)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]