Église de l'Annonciation de Corte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église de l'Annonciation de Corte
Image illustrative de l’article Église de l'Annonciation de Corte
Présentation
Culte Catholicisme
Type Église
Rattachement Diocèse d'Ajaccio
Début de la construction 1450
Fin des travaux 1655
Style dominant Baroque
Protection  Inscrit MH (1973)
Géographie
Pays France
Région Haute-Corse
Département Corse
Ville Corte
Coordonnées 42° 18′ 18″ nord, 9° 09′ 04″ est
Géolocalisation sur la carte : Corse
(Voir situation sur carte : Corse)
Église de l'Annonciation de Corte
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église de l'Annonciation de Corte

L'église de l'Annonciation de Corte est une église de style baroque du XVe siècle avec un campanile, à Corte en Haute-Corse. Dédiée à l'Annonciation, elle est inscrite sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 2 mai 1973[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Construite entre 1450 et 1459, cette église est fondée dans l'actuel vieux Corte par Monseigneur Ambroise Arrighi, Ambroggio d'Omessa évêque d'Aleria entre 1412 et 1464[Note 1].

En 1655 elle est remaniée et agrandie[2]. Les chapelles du côté ouest sont abattues et remplacées par une nef latérale qui enclave le vieux clocher dans la nouvelle construction.

L'église abrite dans la chapelle latérale San Teòfalu, le gisant (effigie en cire du musée Grévin, 1979) de Blaise de Signori, frère franciscain considéré comme le seul saint corse, reconnu comme patron de la Corse.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

L'église possède un orgue du XVIIIe siècle dont la partie instrumentale a été classée à titre objet des monuments historiques le 11 septembre 1978[3],[4],[5].

Une statue ainsi qu'un tableau San Teòfalu intercédant pour ses compatriotes auprès du Duc de Wurtenberg[6], donné par le Vatican, ornent la chapelle San Teòfalu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mgr Ambrusgiu fit aussi transformer U Rione, l'ancien hospice forteresse d'Omessa en l’église Sant’Andria qui abrite le tombeau des trois évêques Colonna - Marc' Antonio Ceccaldi

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]