Église de l'Élévation de la Croix d'Irkoutsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église de l'Élévation de la Croix (Irkoutsk)
Крестовоздви́женская це́рковь
Église de l'Élévation de la Croix
Présentation
Culte Église orthodoxe russe
Rattachement Éparchie d'Irkoutsk et d'Angara
Début de la construction 1747
Fin des travaux 1760
Style dominant Baroque sibérien
Protection Monument culturel d'intérêt fédéral russe 3810050005
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Ville Irkoutsk
Coordonnées 52° 16′ nord, 104° 17′ est
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Irkoutsk]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Irkoutsk|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Irkoutsk]])|class=noviewer]]
Église de l'Élévation de la Croix (Irkoutsk)
Géolocalisation sur la carte : Russie
(Voir situation sur carte : Russie)
Église de l'Élévation de la Croix (Irkoutsk)

L'église de l'Élévation de la Croix ou église de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix (en russe Крестовоздви́женская це́рковь) est un édifice religieux orthodoxe situé dans le centre historique de la ville d'Irkoutsk, rue Sedov. C'est un des plus anciens édifices de la ville. Son architecture est représentative du style baroque sibérien[1].

C'est de 1717 à 1719, sur la colline de la croix que la première église en bois à un étage est construite. En 1747 elle est remplacée par une église en pierre. Sa construction est achevée en 1760. C'est dans cette église que se maria l'explorateur Guennadi Nevelskoï. En 2008 une plaque commémorative a été apposée sur les murs de l'église sur cet évènement[2].

C'est la décoration raffinée de ses façades qui en a fait un exemple unique en Sibérie dans son style[3]. La richesse et l'abondance de cette décoration est telle que toutes les surfaces sont ornées de motifs complexes, mais créés à partir de formes géométriques simples, auxquels s'ajoutent des ornements végétaux. On y décèle l'influence importante des arts et de l'artisanat populaire local.

C'est la seule église de Sibérie du XVIIIe siècle, dont toute la décoration intérieure a été aussi bien conservée [4].

C'est également dans cette église que se maria le cosmonaute de la station spatiale internationale Anatoli Ivanichine[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) T. S. Proskouriakova ; Caractéristiques de l'architecture sibérienne du XVIII / Проскурякова Т. С. Черты своеобразия архитектуры Сибири XVIII в. // Архитектурное наследство. — 1996. — № 40. — С. 70-74.
  2. (ru) Inauguration de la plaque commémorative au nom de l'explorateur Nevelskoï(ru) « Открыта мемориальная доска памяти российского адмирала и путешественника Геннадия Невельского::Общество Вести-Иркутск / Новости Иркутска и Иркутской области » [archive du ] (consulté le 12 janvier 2013)
  3. Калинина И. В. Культовое православное зодчество. — С. 385.
  4. (ru) Sanchez Masiel, évolution des formes et caractéristiques locales , églises en pierre de Sibérie du XVIII / Масиель Санчес Лев Карлосович. Каменные храмы Сибири XVIII века: эволюция форм и региональные особенности: Дис. ... канд. искусствоведения : 17.00.04 — Москва, 2003. — 245 c. — РГБ ОД, 61:04-17/119.
  5. Равиля Фаттахова, « Четверо иркутян побывали в космосе » (Общественно-политическая газета), «Областная», Irkoutsk,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • I. V. Kalinina Monuments historiques et culturels d'Irkoutsk / Калинина И. В. Культовое православное зодчество // Памятники истории и культуры Иркутска. — Иркутск: Вост.-Сиб. кн. изд-во, 1993. — С. 382—385. — 448 с. — Тираж 5 000 экз. — (ISBN 5-7424-0581-2)
  • T. A Kioutckova : Monuments d'Irkoutsk /Souvenirs de laКрючкова Т. А. Иконостасы Крестовоздвиженской церкви // Памятники истории и культуры Иркутска. — Иркутск: Вост.-Сиб. кн. изд-во, 1993. — С. 436—441. — 448 с. — Тираж 5 000 экз. — (ISBN 5-7424-0581-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]