Église Sainte-Tanche de Lhuître

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l'Aube image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant l'Aube et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le projet Aube.

Église Sainte-Tanche
Eglise de Lhuitre.jpg
Présentation
Type
Style
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Champagne-Ardenne
voir sur la carte de Champagne-Ardenne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Aube
voir sur la carte de l’Aube
Red pog.svg

L'église Sainte-Tanche est une église située à Lhuître, en France, et dédiée à sainte Tanche[1].

Description[modifier | modifier le code]

Elle est sur un plan de croix latine. Du XIIe siècle il reste la tour et une partie de la première travée de la nef, le reste de la nef étant du XVIe siècle, l'abside et la première partie du transept sont du XIIIe siècle.

Emile Gastebois la représente après l'incendie de 1874.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Il est à noter son retable de la Passion[2] du XVIe siècle en calcaire polychrome, bois et fer, sa grille du chœur[3], don des époux Brodiez et Gouverne en 1818. Elle possède aussi des fonts baptismaux hexagonaux[4] en calcaire décoré d'apôtres : debout ; Annonciation ; ange et de saints : abbé, saint Jean, saint Paul, saint Pierre, sainte ils sont du XIIIe siècle. Des verrières du [5] XVIe siècle.

Statuaire : Une Vierge à l'enfant [6], une éducation de Marie[7] une annonciation[8], toutes trois en calcaire polychrome du XVIe siècle.

Il y a aussi la dalle funéraire d'Artus de Vrissart[9] de 161à qui était seigneur de Lhuître.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située sur la commune de Lhuître, dans le département français de l'Aube.

Historique[modifier | modifier le code]

La paroisse était un prieuré cure du doyenné d'Arcis et à la collation de l'abbé de Toussaint-en-l'Ile depuis la donation Philippe de Pont en 1120. L'église brûle le vendredi 10 juillet 1874, frappée par un éclair. Des cinq cloches de l'église, trois partirent aux fonderies en 1794, en 1806 trois nouvelles furent fondues par les frères Henriot de Metz, mais furent détruites en 1874. En 1880 trois nouvelles cloches, œuvre de Drouot de Maisoncelles trouvèrent place dans l'église relevée.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1862[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Thévenot, Arsène, Notice descriptive et historique sur l'église de Lhuître, suivie de la légende de Sté Tranche, sa patronne et Complainte à Ste Tanche par l'abbé Remion, de Ramerupt, éditeur : Lhuître : l'abbé Maillot, 1875.

Références[modifier | modifier le code]