Église Saint-Benoît-Joseph-Labre d'Amqui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Benoît-Joseph-Labre
Image illustrative de l’article Église Saint-Benoît-Joseph-Labre d'Amqui
Église d'Amqui
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Rimouski
Début de la construction 1917
Fin des travaux 1922
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région administrative Bas-Saint-Laurent
Municipalité régionale de comté La Matapédia
Municipalité Amqui
Coordonnées 48° 28′ 01″ nord, 67° 25′ 45″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Église Saint-Benoît-Joseph-Labre

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Église Saint-Benoît-Joseph-Labre

L'église Saint-Benoît-Joseph-Labre est l'église de la paroisse catholique éponyme d'Amqui au Bas-Saint-Laurent au Québec. Elle fut construite de 1917 à 1922 et restaurée en 1986 à la suite d'un incendie. Elle fait partie de l'archidiocèse de Rimouski dans la région pastorale de La Matapédia.

Description[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Benoît-Joseph-Labre est située en plein cœur de la ville d'Amqui en face de la rivière Matapédia[1]. Elle est de style néo-roman et a été bâtie selon les plans de l'architecte Thomas Raymond[1]. L'église mesure 256 pieds de longueur, 75 pieds de largeur et 60 pieds de hauteur. Son clocher mesure 240 pieds de hauteur et est coiffé d'une croix de 13,5 pieds de haut ainsi que d'un coq de 4 pieds[2].

L'église comprend un orgue fabriqué par Casavant Frères en 1907. Cet orgue était d'abord situé dans la chapelle de l'hôpital Notre-Dame-de-l'Espérance de Québec. Il a été offert à la paroisse d'Amqui en 1986 par les Sœurs de la Sainte-Famille de Bordeaux à la suite de la perte de l'ancien orgue lors de l'incendie de l'église en 1984. Lors de son installation, l'orgue fut modifié en y ajoutant plusieurs tuyaux parlants. L'orgue fut électrifié en 2010[2].

Elle porte le vocable de saint Benoît-Joseph Labre, le vagabond pèlerin.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église a été construite de 1917 à 1922 afin de remplacer une chapelle devenue trop petite pour la population locale. Elle a été incendiée le  ; ce qui causa la destruction de la toiture, du clocher, des tourelles et des ouvertures ainsi que plusieurs autres éléments décoratifs[1],[2]. À la suite de l'incendie, elle a été restaurée de manière plus moderne, perdant ainsi une bonne partie de son intérêt patrimonial[1]. Elle fut rouverte en 1986[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Benoît-Joseph-Labre d'Amqui est toujours utilisée en tant qu'église paroissiale. Elle est de rite romain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Église de Saint-Benoît-Joseph-Labre, Répertoire du patrimoine culturel du Québec, page consultée le 15 septembre 2014.
  2. a, b et c Église Saint-Benoît-Joseph-Labre, Répertoire des orgues du Québec, page consultée le 15 septembre 2014.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rosa-Marie Brochu-Fournier, Amqui : cent ans de vie religieuse, 1889-1989, Amqui (Québec), R.-M. Brochu Fournier, 310 p. (ISBN 2980173606)
  • Benoît Sinclair, Amqui, cent ans à raconter, Rimouski (Québec), Impressions des Associés Inc., , 610 p. (ISBN 2980122734)
  • Isabelle Lussier et Caroline Roy, La Vallée-de-la-Matapédia, une histoire d'appartenance, vol. 9, Sainte-Foy (Québec), Les Éditions GID, , 285 p.
  • Martin Dubois, Marie-Ève Fiset et Élyse Levasseur, Inventaire du patrimoine bâti de la MRC de La Matapédia, Patri-Arch, , 241 p. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]