Édouard Bougueret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Édouard Bougueret
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Gurgy-la-Ville
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Paris

Édouard Bougueret né le à Gurgy-la-Ville, décédé le à Paris, était Maître des Forges à Voulaines-les-Templiers et député de la Côte-d'Or.

Origines[modifier | modifier le code]

Édouard Bougueret est le fils de Didier Bougueret(1780-1880), Maître de forges à Gurgy-la-Ville, à Rochefort et à Voulaines, et l'un des fondateurs de la Société de Châtillon Commentry en 1845, et de Louise Adèle Pétot. Son grand-père était Maître de Postes à Langres et descendait d'une lignée de notaires de la Haute-Marne.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épousa à Rochefort Marie-Françoise Leclerc dont il eut trois enfants : Joseph, Jenny (épouse du général Jean-François Henrion-Bertier, maire de Neuilly) et Fanny.

Carrière[modifier | modifier le code]

Maître de Forges à Voulaines et directeur de la Société des forges de Châtillon-Commentry, il avait organisé dans ses manufactures la participation des travailleurs aux bénéfices et cherchait à leur faciliter l'accession à la propriété.

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Il fut sous Louis-Philippe, un des chefs influents du parti démocratique dans son département.

Élu le 23 avril 1848 à l'assemblée constituante par le département de la Côte-d'Or avec 46 480 voix, il siégea à gauche, et vota avec les républicains modérés : 9 août 1848 pour le rétablissement du cautionnement, 26 août contre les poursuites intentée à Louis Blanc et à Caussidère; 1er septembre, pour le rétablissement de la contrainte par corps; 18 septembre, pour l'abolition de la peine de mort; 7 pour l'amendement Grevy; 2 novembre contre le droit au travail; 25 novembre pour l'ordre du jour "Le général Cavaignac a bien mérité de la patrie"; 27 décembre, pour la suppression de l'impôt du sel; 12 janvier 1849, pour la proposition Rateau, 16 avril, pour l'expédition de Rome. Il ne se rallia pas à la politique de Louis-Napoléon. Non réélu à la Législative, il devint plus tard conseiller général de son département.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]