Emmanuelle Houdart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuelle Houdart
Montreuil - Salon du livre jeunesse 2011 - Emmanuelle Houdard - 001.jpg

Emmanuelle Houdart au Salon du livre et de la presse jeunesse en décembre 2011

Naissance
Nationalité
Activité
Artiste peintre, illustratrice et auteure jeunesse
Formation

École des Beaux-Arts de Sion

Haute École d'art et de design Genève
Distinctions

Prix BolognaRagazzi 2005
Grand Prix jeunesse de la SGDL 2006
"Mention" Prix BolognaRagazzi 2012

Pépite du livre, Salon du livre et de la presse jeunesse 2014
Site web
Œuvres réputées
  • Monstres malades (2004)
  • Les Heureux Parents (texte de Laëtitia Bourget) (2009)
  • Saltimbanques (texte de Marie Desplechin) (2012)
  • La Boîte à images (2014)
  • Abris (2014)

Emmanuelle Houdart, née le 30 septembre 1967 dans le Canton du Valais[1], est une artiste peintre suisse, illustratrice et auteure d'ouvrages pour la jeunesse. Elle vit à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Houdart a suivi les cours de l'école des beaux-arts de Sion et de l'École d'arts visuels de Genève. Elle obtient un diplôme de peinture ainsi qu'un diplôme d'activités créatrices (option pédagogique). Elle est peintre et illustratrice depuis 1996.

En 2007, elle réalise le visuel du Festival des arts du cirque Solstice à Antony et Châtenay-Malabry (92). Elle collabore occasionnellement à différents magazines et quotidiens (Libération, Le Monde, Sciences et Vie Junior, Ça m'intéresse... ).

Elle a illustré une vingtaine d’albums pour la jeunesse chez différents éditeurs, et a également publié des ouvrages plus personnels en signant le texte et les images. Elle a déclaré : « Il s’est passé un tas de trucs merveilleux et épouvantables dans ma vie, comme dans celle de tout le monde. Et c’est ça que je dessine, du merveilleux et de l’épouvantable. »

En 2005, elle est lauréate du prestigieux Prix BolognaRagazzi (Foire du livre de jeunesse de Bologne, Italie), catégorie "Fiction", pour Monstres malades, qu'elle a écrit et illustré. En 2012, elle reçoit la "Mention" de ce même prix BolognaRagazzi pour l'album Saltimbanques qu'elle a illustré, sur un texte de Marie Desplechin.

Elle reçoit la Pépite du livre 2014[2], Catégorie Petite enfance (Salon du livre et de la presse jeunesse Seine-Saint-Denis) pour l'ouvrage qu'elle a écrit et illustré, La Boîte à images.

Elle a également réalisé trois séries de timbres-poste en France : L'odorat[3] en 2014, Prendre le taureau par les cornes[4] en 2015, et Être le dindon de la farce[5] en 2016.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Auteure et illustratrice[modifier | modifier le code]

Illustratrice[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Du 6 au 17 mars 2007, la médiathèque de Bailly-Romainvilliers a proposé une exposition d'originaux d'Emmanuelle Houdart autour de Lilou la fée.
  • Du 30 octobre au 17 novembre 2007, "Promenade dans les images". Exposition-jeu à partir de dessins originaux de Emmanuelle Houdart. Médiathèque centrale d'Agglomération Émile-Zola, Montpellier. Réalisée par la Galerie L'Art à la Page.
  • "Dans la peau d'un monstre" - originaux de L'abécédaire de la colère, Emilie Pastèque, Monstres malades : bibliothèque de Bobigny (93) du 10 mars au 18 avril 2009
  • Emmanuelle Houdart. Ombres et merveilles - escale en terre helvète, Bibliothèque de la Cité, Genève, 8 avril - 27 juillet 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuelle Houdart. Paris : Art à la page, mai 2009, 96 p. (Images images). (ISBN 978-2-910915-14-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]