Édith de la Héronnière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Édith de La Héronnière est un écrivain français, née à Paris. Elle est l'auteur de récits, d'essais et de biographies. Parente, par son arrière-grand-mère paternelle, de l'écrivain Remy de Gourmont [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Édith de La Héronnière a fait des études de philosophie à la Sorbonne. Elle a été l'élève de Vladimir Jankélévitch, sous la direction duquel elle a écrit son mémoire de maîtrise et son doctorat de troisième cycle [2].

En 1973, Édith de La Héronnière s'installe à Vézelay, où elle exerce divers métiers (employée de librairie, correspondante de presse) avant de devenir la secrétaire de l'écrivain Maurice Clavel [3]. Elle mène parallèlement des travaux éditoriaux pour les Éditions du Seuil, les Éditions Larousse, les Éditions Robert Laffont et Klincksieck.

Les années qui vont de 1981 à 2001 sont marquées par son retour à Paris et la concentration de ses activités sur l'écriture. En 1993, paraît son premier récit La ballade des pèlerins aux éditions Mercure de France; celui-ci obtient le prix Thyde Monnier de la Société des gens de lettres [4]. Ces années sont jalonnées par de très nombreux séjours à Rome, aux côtés du photographe Arturo Patten [5]. Elle fait alors connaissance à Naples de l'écrivain polonais Gustaw Herling-Grudziński. Des voyages, motivés par des projets littéraires, la conduisent aux États-Unis, en Sicile, en Chine, en Inde [6].

En tant qu'auteur, Édith de La Héronnière collabore à diverses collections éditoriales et revues: La Nouvelle Revue française [7], Critique, Traverses, Légendes, GEO, Beaux Arts magazine, Jardins, Revue des deux Mondes. Édith de La Héronnière a dirigé une collection littéraire (Kimono) aux éditions L'Ippocampo à Milan. Jusqu'en mai 2015, elle a fait partie du comité de rédaction et du comité de lecture de la Revue des deux Mondes [8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Édith de La Héronnière a écrit des récits de voyage sur le chemin de Compostelle et sur la Sicile. Elle a publié des ouvrages biographiques sur le poète Joë Bousquet et sur le jésuite paléontologue Pierre Teilhard de Chardin. Sur Vézelay, Édith de La Héronnière a publié un essai, un texte court linogravé, illustré par Jean-Marie Queneau, ou encore un recueil de textes sur les chapiteaux de la Basilique Sainte-Madeleine. Édith de La Héronnière a écrit des essais littéraires: Promenade parmi les tons voisins, Mais la mer dit non. La plupart de ses livres ont été traduits en italien par les éditions Sellerio à Palerme et L'Ippocampo à Milan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • La ballade des pèlerins, Mercure de France, 1993, Éditions Sellerio, 2005.
  • Châteaux et manoirs de Bourgogne, Éditions du Chêne, 1993.
  • Entretien sur le mal, dans Variations sur les ténèbres de Gustaw Herling-Grudziński, Éditions du Seuil, 2006, L’Ancora del Mediterraneo, 2006.
  • Teilhard de Chardin, une mystique de la traversée, Pygmalion, 1999, Albin Michel, 2003, L’Ippocampo, 2006.
  • Vézelay, l'esprit du lieu, Pygmalion, 2000, Payot, 2005.
  • Du volcan au chaos, journal sicilen, Pygmalion, 2002, L’Ippocampo, 2005, 2013.
  • Guerres, Arfuyen, 2003; L'Ippocampo, 2006.
  • Vézelay, illustrations de Jean-Marie Queneau, Éditions de la Goulotte, 2003.
  • Le jardin des plantes de Paris, dans Le promeneur de Paris (jardins), Éditions Paris -Musées/Actes Sud, 2003.
  • Joë Bousquet, une vie à corps perdu, Albin Michel, 2006.
  • Promenade parmi les tons voisins, Isolato, 2007.
  • Histoires lapidaires, Fanlac, 2008.
  • Le labyrinthe de jardin ou l'art de l'égarement, Klincksieck, 2009.
  • Mais la mer dit non, Isolato, 2011, L’Ippocampo, 2013.
  • Contes des sages pèlerins, Éditions du Seuil, 2012, L’Ippocampo, 2013.

Traductions de l'anglais[modifier | modifier le code]

  • L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau, Olivier Sacks, Éditions du Seuil, 1998
  • Lettres de Teilhard de Chardin et de Lucile Swan, Éditions Lessius, 2009

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • A la manière d'un troglodyte ébloui, in Proust contre la déchéance, Joseph Czapski, l'Ancora del Mediterraneo, Naples, 2005
  • Ana No, de Agustín Gómez-Arcos, L'Ippocampo, 2005
  • Un bel mattino d'estate, de Laurie Lee, L'Ippocampo, 2005
  • L'Odalisca perduta, d'Adrien Goetz, L'Ippocampo, 2005
  • Pelle per pelle, de Llewelyn Powys, L'Ippocampo, 2006
  • L'Agnello carnivoro, de Gomez Arcos, L'Ippocampo, 2006
  • "La plus belle aventure du monde", de Jacques Lacarrière, Isolato, 2011.
  • Lafcadio Hearn, Pocket, collection Agora, 2014

Textes pour des catalogues d'exposition[modifier | modifier le code]

  • Nicolas de Staël à Antibes, Musée Picasso, Antibes, 1986
  • Tombeaux ouverts de Claude Stassart-Springer, Bruxelles, 1987
  • Étienne Hajdu, Cloître des Jacobins, Toulouse, 1991
  • Peintures de Jean-Marie Queneau, Sens, 1993
  • Fugues sylvestres d'Astrid de la Forêt, Avallon, 2005
  • Entre l'austère et l'éclatant, peintures de Luc Gauthier, Paris, 2005
  • Corps en proue de Philippe Parodi, Marseille, 2008
  • Peintures d'Iris Fossier, catalogue de la Casa Velasquez, 2009
  • La Pietra inquieta, exposition de Gianni Provenzano, Agrigente, 2011
  • À l'époque où Pirandello tombait sur la terre, exposition de photos anciennes d'Agrigente, 2011
  • Une nuit dans la Vallée des Temples, exposition de Mitoraj, Agrigente, 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article sur le livre Promenade parmi les tons voisins, par Eric Dussert, L'Alamblog sur Lekti-ecriture.com, 2007.
  2. Entretien avec Edith de la Héronnière, par Olivier Germain-Thomas, émission For intérieur, 16 juillet 2000.
  3. Métamorphose, j'écris ton nom, rencontre avec Edith de La Héronnière, par Hugues Simard, Grande Écoles Magazine no 56, novembre 2012, sur journaldesgrandesecoles.com.
  4. Site de la SGDL, sur sgdl.org, 1993.
  5. Escale à Vézelay, par Françoise Lafaix, L'Yonne Républicaine, sur yonnemag.com, 2004.
  6. Entretien avec Edith de la Héronnière, par Olivier Germain-Thomas, émission For intérieur, 13 novembre 2009.
  7. La Nouvelle Revue française no 420, 1er juillet 1988.
  8. Articles d’Édith de La Héronnière dans la Revue des deux Mondes, Le Lorgnon mélancolique, sur lemonde.fr, 24 avril 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]