École supérieure de musique Reine-Sophie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École supérieure de musique Reine-Sophie
image illustrative de l’article École supérieure de musique Reine-Sophie
Généralités
Création 1991
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Coordonnées 40° 25′ 01″ nord, 3° 42′ 44″ ouest
Adresse 1, Requena
29013 Madrid
Site internet [1]
Cadre éducatif
Appellation ESMRS
Présidente Paloma O'Shea
Directeur Fabián Panisello
Niveau Supérieur
Formation Musique
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Madrid

(Voir situation sur carte : Madrid)
Point carte.svg

L'École supérieure de musique Reine-Sophie est un établissement d'enseignement artistique privée, fondée à Madrid par Paloma O'Shea en 1991. Il fait partie de la Fundación Albéniz. Il a été nomé d'après le nom de son Président honoraire, la Reine Sophie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'École supérieure de musique Reine-Sophie a été fondé à Madrid (Espagne) en 1991[1] dans le but de fournir à l'Espagne d'un centre d'élite professionnelle destiné aux jeunes musiciens[2]. Les organes directeurs de l'École supérieur de musique Reina Sofía sont présidés par une conseil de patrons, créé en 1991. Cet organe relève directement du conseil de Patrons de la Fundación Albéniz. La président honoraire du conseil de l'École est la Reine Sophie[3]. Outre ce conseil, l'École compte sur l'appui d'un comité académique composé par quarante personnalités representatives du monde culturel et politique, dont beaucoup ont été ou sont des membres actifs du corps professoral et du comité directeur.

Le siège de l'École est situé dans la Plaza de Oriente, aux côtées du Palais Royal et du Théâtre Royal. L'espace que le bâtiment de l'École occupe, situé dans la rue Requena, fut autrefois siège de l'École d'art dramatique et de danse. Le précedent de l'École se trouve dans le Concours international de piano de Santander Paloma O'Shea, qui a vu le jour grâce à Paloma O’Shea en 1972, et dans les cours magistraux qu'elle a organisées à partir de 1981, en parténariat avec l'Universidad Internacional de Verano Menéndez Pelayo de cette même ville.

Dans les premières étapes du project, ainsi que dans la sélection des professeurs, on a compté sur les conseils de grands maestri, tels que Yehudi Menuhin, Mstislav Rostropovich[4], Daniel Barenboim, Zubin Mehta et Alicia de Larrocha[5], qui ont appartenu ou qui appartiennent au comité académique et au patronat de l'École et que agissent comme consultants actifs des chaires, et avec la collaboration de Federico Sopeña[6] et Enrique Franco[7], figures clés de la culture musicale espagnole du XXe siècle.

Principes[modifier | modifier le code]

L'École supérieure de musique Reine Sophie a été créée dans le but d'établir un centre d'enseignement prêt à former des musiciens d'excellence. Grâce à l'aide prêté par des institutions publiques ainsi que privées[8],[9] les élèves reçoivent une éducation personnalisé avec de grands professeurs et des artistes remarcables sur la scène musicale internationale.

Corps professoral[modifier | modifier le code]

L'École de Musique Reine Sophie travaille avec des professeurs qui aient excellé dans l'exercice dans la maîtrise des deux aspects plus importants de sa carrière: art et éducation. Par conséquent, le corps professoral de titulaires de chaire est composée par des premières figures de prestige international réconnu[10]. À cet équipe pérmanent s'ajoutent chaque anne des professeurs invités au programme de cours magistraux et qui complètent avec leurs différentes visions et points de vue le travail de l'École[11].

Activité académique-artistique[modifier | modifier le code]

L'élaboration des plans d'études suit un principe fondamental de la formation classique: l'enseignement personnalisé. Seulement la valoration personnel de l'élève faite par son professeur et perfectionnée avec d'autres disciplines orientées à son formation globale, dictées par le corps professoral, permètent la conception d'un programme adapté au potential de l'élève. Ce programme assure l'apprentissage musical dans tout son ampleur en intégrant les différentes dimensions de la personnalité de l'étudiant. En outre, un des aspects les plus caractéristiques de la formation académique dans l'École est son intense activité artistique[12]. Ceci signifie que, pendant chaque année académique, l'École organise plus de 300 concerts dans son Auditorium et dans de différents salles à travers l'Espagne[13].

La durée des enseignements à l'École depend des possibilités d'apprentissage; même si la moyenne se trouve entre deux et quatre années académiques, on peut dire que les étudiants finissent quand leurs professeurs décident qu'ils ont atteint une maturité artistique sufissante. De plus, depuis l'année académique 2015-16, des études accréditées sont enseignées dans le quadre du programme Bologne[14].

Le plan général de formation couvre donc la formation spécifique de l'instrumentiste ou chanteur dans le domaine d'interprétation, complétée avec les disciplines acádemiques, l'inévitable projection artistique et l'encouragement des séminaires préparés par le département de formation complémentaire. Ce plan académique comprend les départements suivants:

  • Département d'interprétation
  • Département académique
  • Département artistique
  • Depártement de formation complémentaire
  • Programme de cours magistraux
  • Programme d'éditions audiovisuelles

L'École a developpé aussi un programme d'éducation en ligne en parténariat avec cinq importantes écoles européennes[15], avec la création d'un site web musical éducatif, Magister Musicae, dirigé aux élèves, professeurs, rechercheurs ou amateurs de la musique, dans lequel on peut trouver des cours magistraux de grands maîtres de la musique. Ce site web contribue ainsi à la préservation du patrimoine historique musical sous la forme des cours de tels maîtres qui autrement seraient perdus.

Élèves[modifier | modifier le code]

Le but principal de l'École est son universalité, et ce pour ça qu'elle aspire a convoquer des élèves de toute origine sociale ou géographique, sans autre exigence que le talent et la livraison à un travail formatif conçu pour dépasser la distinction entre technique musicale et expression artistique, en mettant l'étudiant en contact direct avec le public. Sa mission n'est pas seulement de former des solistes, mais aussi des musiciens capables de s'intégrer aiséement dans d'importantes groupes orchestraux[16] ou de chambre, gagner des prix ou accéder à postes de professeurs et chaires dans d'écoles et conservatoires. Son travail est conçu pour ces jeunes qui dans quelques années reviendront aux mêmes scènes où ils ont joué comme des élèves, mais cette fois comme des excellents professionnels.

L'École met a disposition des élèves qui viennent de l'étranger ou de l'extérieur de Madrid la Residencia de Estudiantes, orientée à établir des connaissances entre élèves, son environnement et professeurs, dans le but d'enrichir leur vie artistique et leur coexistence.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Espagne Àlber Catalá (basson— Orquesta Sinfónica de Madrid)
  • Drapeau : Ouzbékistan Andrey Murza (violon— Düsseldorfer Symphoniker)
  • Drapeau : Venezuela Aquiles Machado (chant— soliste international)
  • Drapeau : Russie Arcadi Volodos (piano — soliste international)
  • Drapeau : Espagne Asier Polo (violoncelle — soliste international)
  • Drapeau : Espagne Celso Albelo (chant— soliste international)
  • Drapeau : Espagne Cuarteto Casals (musique de chambre — soliste international)
  • Drapeau : Ouzbékistan Eldar Nebolsin (piano — soliste international, professeur à Hochschule für Musik Hanns Eisler)
  • Drapeau : Espagne Emilio Yepes (contrebasse— Münchner Philharmoniker)
  • Drapeau : Espagne José Vicente Castelló (cor— Mahler Chamber Orchestra; Lucerne Festival Orchestra; ESMUC)
  • Drapeau : Espagne Juan Pérez Floristán (piano — soliste international)
  • Drapeau : Allemagne Latica Honda-Rosenberg (violon — Professeur à Musikhochschule Freiburg y de la Universität der Künste)
  • Drapeau : Hongrie Nora Salvi (hautbois— Hungarian State Opera House, professeur à l'Université de Györ)
  • Drapeau : Espagne Pablo Ferrández (violoncelle — soliste international)
  • Drapeau : Portugal Rui Borges Maia (flûte— Lucerne Festival Orchestra, Plural Ensemble)
  • Drapeau : Argentine Sol Gabetta (violoncelle — soliste international)
  • Drapeau : Italie Tommaso Lonquich (clarinette — Ensemble MidtVest, Chamber Music Society of Lincoln Center)
  • Drapeau : Chili Wen Xiao Zheng (alto — Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks)
  • Drapeau : Argentine Xavier Inchausti (violon — premier violon de l'Orquesta Sinfónica Nacional de Argentina)
  • Drapeau : Espagne Dúo del Valle (piano - soliste international)
  • Drapeau : Espagne Cuarteto Quiroga (musique de chambre — soliste international)
  • Drapeau : Venezuela Ana Lucrecia García (chant — soliste international)
  • Drapeau : Venezuela Johane Jesús González Seijas (contrebasse — Mahler Chamber Orchestra, Bolivar Soloists)
  • Drapeau : Ouzbékistan Stanislav Ioudenitch (piano — soliste international, professeur à Park University et à Piano Academy del Lago Como)
  • Drapeau : Espagne Ismael Jordi (chant — soliste international)
  • Drapeau : Espagne Claudio Martínez Mehner (piano — professeur à Musikakademie Basel et Hochschule für Musik und Tanz Köln)
  • Drapeau : Espagne Luis Fernando Pérez (piano — soliste international, professeur à Marshall Academy)
  • Drapeau : Russie Emil Rovner (violoncelle — professeur à Hochschule für Musik Dresden)

Enseignants[modifier | modifier le code]

  • Chaire de violon:

Drapeau : RussieZakhar Bron, Drapeau : ItalieMarco Rizzi, Ana Chumachenco, Drapeau : RussieSergey Teslya, Drapeau : RussieYuri Vladimirovitch Volguin, Drapeau : ArménieZohrab Tadevosyan.

  • Chaire d'alto:

Drapeau : AllemagneDiemut Poppen, Drapeau : JaponNobuko Imai, Drapeau : FranceLaure Gaudron, Drapeau : ChiliWeinting Kang.

  • Chaire de violoncelle:

Drapeau : RussieIvan Monighetti, Drapeau : AllemagneJens Peter Maintz, Drapeau : EspagneFernando Arias Fernández, Drapeau : PologneMichal Dmochowski.

  • Chaire de contrebasse:

Drapeau : Royaume-UniDuncan Paul McTier, Drapeau : EspagneAntonio García Araque.

  • Chaire de flûte:

Drapeau : FranceJacques Zoon.

  • Chaire de hautbois:

Drapeau : AllemagneHansjörg Schellenberger, Drapeau : EspagneVíctor Manuel Ánchel.

  • Chaire de clarinette:

Drapeau : FranceMichel Arrignon, Drapeau : EspagneEnrique Pérez Piquer.

  • Chaire de basson:

Drapeau : UruguayGustavo Núñez, Drapeau : EspagneFrancisco Alonso Serena, Drapeau : EspagneRamón Ortega Zornoza.

  • Chaire de cor:

Drapeau : CroatieRadovan Vlatkovic, Drapeau : EspagneRodolfo Epelde.

  • Chaire de piano:

Drapeau : RussieDmitri Bashkirov, Drapeau : RussieGalina Eguiazarova.

  • Chaire de chant:

Drapeau : Royaume-UniRyland Davies, Drapeau : ArgentineRosa Domínguez.

  • Département de musique de chambre

Drapeau : AllemagneHeime Müller (quatuor à cordes), Drapeau : HongrieMárta Gulyás (groupes avec piano).

  • Département académique:

Drapeau : EspagneDavid del Puerto (analyse musicale), Drapeau : EspagneAntoni Ros-Marbà (orchestre).

Chefs d'orchestre invités[modifier | modifier le code]

Drapeau : RussieVladimir Ashkenazy

Drapeau : ItalieLuciano Berio

Drapeau : Hongrie Péter Csaba

Drapeau : Royaume-UniSir Colin Davis

Drapeau : EspagnePlácido Domingo

Drapeau : HongriePeter Eötvös

Drapeau : États-UnisLeon Fleisher

Drapeau : EspagneEnrique García Asensio

Drapeau : EspagneJosé Luis García Asensio

Drapeau : EspagnePablo González

Drapeau : EspagneMiguel Ángel Gómez Martínez

Drapeau : EspagnePablo Heras-Casado

Drapeau : Royaume-UniJames Judd

Drapeau : HongrieZoltán Kocsis

Drapeau : États-UnisStefan Lano

Drapeau : EspagneJesús López Cobos

Drapeau : États-UnisLorin Maazel

Drapeau : EspagneJaime Martín

Drapeau : États-UnisYehudi Menuhin

Drapeau : EspagneJuanjo Mena

Drapeau : IndeZubin Mehta

Drapeau : EspagneVíctor Pablo Pérez

Drapeau : PologneKrzysztof Penderecki

Drapeau : EspagneJosep Pons

Drapeau : ColombieAlejandro Posada

Drapeau : EspagneAntoni Ros Marbà

Drapeau : EspagneJordi Savall

Drapeau : AllemagneHansjörg Schellenberger

Drapeau : ChiliMaximiano Valdés

Drapeau : Royaume-UniGilbert Varga

Drapeau : HongrieTámas Vásáry

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Ediciones El País, « Reportaje | La Fundación Albéniz crea la Escuela Superior de Música Reina Sofía », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne)
  2. (es) « Escuela superior de Música Reina Sofía: factoría de artistas », ELMUNDO,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Fundación Reina Sofía - La Fundación al día », sur www.fundacionreinasofia.es (consulté le 11 juin 2018)
  4. Mundinteractivos, « Rostropovich y la Reina Sofía, grandes amigos | elmundo.es », sur www.elmundo.es (consulté le 11 juin 2018)
  5. (es) « Ivan Monighetti rinde homenaje a su maestro Rostropovich en Santander », El Diario Montañes,‎ (lire en ligne)
  6. « Federico Sopeña Ibáñez », sur www.saber.es (consulté le 11 juin 2018)
  7. « Enrique Franco, vicepresidente de la Fundación Albéniz, muere a los 89 años. eldiariomontanes.es », sur www.eldiariomontanes.es (consulté le 11 juin 2018)
  8. (es) Musica Clasica Toda la informacion sobre musica clasica, « La Reina Doña Sofía preside El Patronato de la Escuela Superior De Música Reina Sofía », Forumclásico,‎ (lire en ligne)
  9. (es) « La Orquesta Sinfónica Freixenet de la Escuela Superior de Música Reina Sofía | Cultura y Alianzas », sur www.culturayalianzas.es (consulté le 11 juin 2018)
  10. (es) El Imparcial, « Los profesores de la Escuela de Música Reina Sofía se suben al escenario », El Imparcial,‎ (lire en ligne)
  11. (es) « Masterclass con Juan Diego Flórez », Movistar Likes,‎ (lire en ligne)
  12. (es) El Imparcial, « La Escuela de Música Reina Sofía presenta la gira 2017 de su Sinfonietta », El Imparcial,‎ (lire en ligne)
  13. (es) « La reina Sofía inaugura en Cáceres el Ciclo de Música de Ciudades Patrimonio », La Vanguardia,‎ (lire en ligne)
  14. (es) « Enseñanza oficial en el 25 aniversario de la Escuela Reina Sofia », ELMUNDO,‎ (lire en ligne)
  15. Cuatro.com, « Las Fundaciones Albéniz y Banco Santander firman un acuerdo de colaboración por una mayor educación musical joven », cuatro,‎ (lire en ligne)
  16. (es) Musica Clasica Toda la informacion sobre musica clasica, « Becas del Instituto Internacional de Música de Cámara de Madrid », Forumclásico,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]