Yue Fei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Yue Fei, dans son mausolée d'Hangzhou.

Yue Fei () est un célèbre patriote et général chinois qui a combattu pour la dynastie Song du Sud contre les armées de la dynastie Jin des Jurchen[1].


Alors qu'il allait mener une bataille contre les Jurchen pour reprendre Kaifeng, des notables corrompus ont conseillé à l'empereur Song Gaozong de rappeler Yue Fei à la capitale et de l'exécuter sous le motif qu'il représentait une menace pour le trône. L'empereur suivit ces conseils et rappela Yue Fei. Le général obéit, et fut emprisonné et exécuté[2].

Après sa mort, Yue Fei est devenu un modèle de loyauté dans la culture chinoise. Un temple en son honneur existe à Hangzhou depuis le 1221. Il a reçu le nom posthume de Wumu par l'empereur Song Xiaozong, et plus tard a accordé le titre posthume du prince de E (鄂王) par l'empereur Song Ningzong en 1211. Largement considéré comme un patriote et héros national en Chine, puisque, après sa mort, Yue Fei est devenu un standard de quintessence de la loyauté dans la culture chinoise.

Yue Fei serait également le créateur d'une variante du Qi Gong des 8 trésors (ba jin ou 八锦), également appelé 8 pièces de brocart (Baduanjin). Qi Gong qu'il aurait enseigné à ses soldats afin de les renforcer physiquement.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. China to Commemorate Ancient Patriot Yue Fei
  2. Qian, Cai. General Yue Fei. Trans. Honorable Sir T.L. Yang. Joint Publishing (H.K.) Co., Ltd. (1995) ISBN 978-962-04-1279-0

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :