Walter Davis junior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter Davis junior

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Walter Davis junior.

Informations générales
Naissance 2 septembre 1932
Richmond (Virginie)
Décès 2 juin 1990 (à 57 ans)
New York
Genre musical Jazz (hard bop)
Instruments Piano
Années actives 1950, 1970-1980

Walter Davis junior est un pianiste américain de jazz, né le 2 septembre 1932 et mort le 2 juin 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Richmond en Virginie, Davis à l'occasion de jouer lorsqu'il est adolescent avec le chanteur bebop Babs Gonzales et son groupe Three Bips and a Bop. Il s'installe à New York au début des années 1950 et suite à un concert avec le saxophoniste Charlie Parker il se lie d'amitié avec les pianistes Bud Powell et Thelonious Monk qui vont beaucoup l'aider musicalement et avec qui il restera proche jusqu'à leurs morts[1]. Davis joue en 1953 avec le batteur Max Roach avec qui il enregistre l'album The Max Roach Quartet, Featuring Hank Mobley sur le label Debut Records[2],[3]. Davis rejoint l'orchestre de Dizzy Gillespie en 1956 et effectue une tournée dans le sud des États-Unis et au Moyen-Orient. Il effectue une tournée européenne avec le quintet du trompettiste Donald Byrd en 1958[4] et joue à ses côtés au club Le Chat Qui Pêche à Paris (Byrd in Paris). Il intègre l'année suivante les Jazz Messengers du batteur Art Blakey. Davis quitte ensuite la scène musicale pendant quelque temps afin de s'occuper d'une boutique de tailleur puis revient dans les années 1960 pour effectuer des enregistrements et des arrangements[2]. En 1966 et en 1967 il enregistre deux albums pour le saxophoniste Sonny Criss puis un premier album de Archie Shepp en 1969 et part cette année-là étudier la musique en Inde[2]. De retour il effectue une autre collaboration avec Archie Shepp sur l'album Attica Blues en 1972 ainsi qu'avec le saxophoniste ténor Sonny Rollins en 1973 puis rejoint à nouveau les Jazz Messenger en 1975. À propos de son style l'auteur et musicien Ian Carr écrit que « son jeu bien développé a montré une aptitude à mélanger les exigences du jazz-modal avec le feu dégagé par le style bebop de Powell »[4].

Il est aussi l'un des pianistes présents sur la bande son du film Bird (1987) de Clint Eastwood.

Discographie[modifier | modifier le code]

En leader

Enregistrement Label Nom de l'album Notes
1959 Blue Note Davis Cup
1977 Denon Records Illumination
1979 RED Blues Walk
Denon Records Night Song
Owl 400 Years Ago, Tomorrow
1981 Paris Jazz Corner Live au Dreher Album enregistré en public.
1987 Mapleshade Records In Walked Thelonious
1989 Steeplechase Scorpio Rising

Collaborations (partielle)

Leader Label Sortie Nom de l'album
Donald Byrd Gitanes Jazz Product 1958 Byrd in Paris
Jackie McLean Blue Note 1959 New Soil
Donald Byrd Blue Note 1959 Byrd in Hand
Art Blakey & the Jazz Messengers EmArcy 1959 Paris Jam Session
Art Blakey Blue Note 1961 Roots & Herbs
Jackie McLean Blue Note 1962 Let Freedom Ring
1963 Vertigo
Sonny Criss Prestige 1966 This Is Criss!
1967 Portrait of Sonny Criss
Archie Shepp Impulse! 1969 The Way Ahead
1972 Attica Blues
Sonny Rollins Milestone 1973 Horn Culture
Sonny Stitt Savoy Jazz 1982 Last Stitt Sessions, Vol. 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Walter Davis, Jr. -biography », sur allaboutjazz.com (consulté le 12 mars 2011).
  2. a, b et c (en) Ron Wynn, « Walter Davis, Jr. -biography », sur allmusic.com (consulté le 12 mars 2011).
  3. (en) « DLP 13 The Max Roach Quartet Featuring Hank Mobley », sur jazzdisco.org (consulté le 12 mars 2011).
  4. a et b p. 202, (en) Ian Carr, Digby Fairweather, Brian Priestley, The rough guide to jazz, Rough Guides,‎ 2004, 927 p. (ISBN 1843532565 et 9781843532569).

Liens externes[modifier | modifier le code]