Victorin de Pettau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Victorin de Pettau (mort en 303 ou 304) était un auteur ecclésiastique, dont l'activité se situe aux alentours de 270, et qui subit le martyre lors de la persécution de l'empereur Dioclétien. Évêque de Pettau (en latin Poetovio ou Petovio[1], actuelle Ptuj en Slovénie) en Pannonie, Victorin est également connu sous les noms de Victorinus Petavionensis, Poetovionensis, Victorin de Pétovion ou encore Victorin de Ptuj[2].

Né probablement en Grèce, ou à Pettau, Victorin parlait mieux grec que latin, ce qui explique pourquoi, de l'avis de saint Jérôme, ses œuvres écrites en latin valaient davantage pour leur thème que pour leur style. Il est le premier exégète à écrire en latin. Comme nombre de ses contemporains, il était millénariste ; c'est pour cette raison que ses œuvres ont été classées avec les apocryphes dans le décret attribué au pape Gélase Ier.

Selon saint Jérôme, qui lui accorde une place honorable dans son catalogue d'auteurs ecclésiastiques, Victorin a composé, outre des réfutations d'hérésies contemporaines, des commentaires sur de nombreux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament : Genèse, Exode, Lévitique, Isaïe, Ézéchiel, Habacuc, l'Ecclésiaste, le Cantique des cantiques, l'évangile selon saint Matthieu et l'Apocalypse.

Toutes ses œuvres sont perdues, à l'exception de son commentaire sur l'Apocalypse, et un court traité Sur la création du monde (De fabrica mundi). Les savants s'accordent sur l'authenticité de ces textes. L'édition de référence est actuellement celle de Martine Dulaey dans la collection des Sources chrétiennes. Il semble incorrect de voir en lui l'auteur de deux poèmes : De Jesu Christo et De Pascha, qui font partie de la collection de Fabricius.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sur la création du monde[1]
  • Commentaire sur l'Apocalypse[2]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Génitif Poetovionis ou Petovionis, ce qui donnerait Pétovion si l'on voulait garder en français le nom latin de cette ville, mais l'usage s'est imposé d'user de l'ancien nom austro-hongrois de la ville.
  2. Il est également connu, à tort (sur la base de mauvais manuscrits) sous le nom de Victorinus Pictaviensis (soit Victorin de Poitiers).

Liens externes[modifier | modifier le code]