Union protestante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acte de l'Union évangélique,

L'Union protestante ou l'Union évangélique était une coalition des États allemands protestants, conduits par Frédéric V du Palatinat, formée pendant les tensions du XVIe siècle entre protestants et catholiques en Allemagne, qui menèrent à la Guerre de Trente Ans.

En 1608, les catholiques proposent une nouvelle interprétation des stipulations d’Augsbourg au Reichstag. Les protestants quittent l’assemblée et constituent une union défensive (l’Union évangélique) le 14 mai à Anhausen, près de Nördlingen, dirigée par l’électeur palatin Frédéric IV, calviniste, poussé par Christian d'Anhalt.

Les membres fondateurs sont :

Par la suite, Bayreuth, Hesse-Cassel, Brandenbourg, Ulm, Strasbourg et Nuremberg rejoignirent l'Union.

Le fils de l'Électeur palatin, Frédéric V du Palatinat reprend la tête de l'Union à partir de 1619. Le il est mis au ban de l’empire et l'Union protestante est officiellement dissoute le 24 mai.

Voir aussi[modifier | modifier le code]