Un amant naïf et sentimental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un amant naïf et sentimental
Auteur John le Carré
Genre Roman
Version originale
Titre original The Naive and Sentimental Lover
Éditeur original Hodder & Stoughton
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1971
Version française
Traducteur Jean Rosenthal
Lieu de parution Paris
Éditeur Robert Laffont
Date de parution 1972
Nombre de pages 527

Un amant naïf et sentimental (titre original : The Naive and Sentimental Lover) est un roman de John le Carré, publié en 1971, où l'auteur s'écarte du monde de l'espionnage et s'oriente vers la satire sociale.

La distinction opérée par l'auteur entre naïf et sentimental provient de Friedrich von Schiller, qui établit une différence entre les écrivains naïfs (spontanés) et sentimentaux (analytiques).

Résumé[modifier | modifier le code]

Tout semble avoir réussi à Aldo Cassidy, 39 ans, qui a fait fortune dans l'industrie du landau. Pourtant, ses certitudes de bourgeois parvenu s'écroulent lorsqu'il fait la connaissance, à l'occasion d'un voyage dans le Somerset, d'un couple de squatters qui le fascinent : Shamus, un écrivain à succès qui se fait passer pour mort, et sa femme Helen.