Tromblon (arme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tromblon.
Un tromblon anglais à silex
Espingole française de 1760.

Le tromblon, aussi appelé espingole ou mousqueton est une arme à feu que l'on charge par la bouche, et dont le canon est évasé (en forme de trompette). Le tromblon fut utilisé au XVIIe siècle, et est l'arme la plus généralement représentée comme étant l'arme des pèlerins.

Le canon en forme d'entonnoir n'est pas conçu pour augmenter la précision et la portée de l'arme, mais sert à tirer des projectiles multiples à courte portée. Cette forme permet également un chargement plus facile des munitions dans le canon. Ceci facilite beaucoup le réarmement du tromblon avec des projectiles de toute sorte (balles de plomb mais aussi cailloux, morceaux de verre ou encore gros sel) dans les situations où ce ne serait pas normalement possible comme sur une diligence roulant sur une route dégradée.

Par sa nature, le tromblon n'est pas une arme très subtile. Bien qu'il ait été parfois employé dans un engagement militaire (des tromblons à silex ont ainsi été employés par les forces de Catherine II de Russie pendant des guerres pour étendre le territoire de Russie), il s'agissait avant tout d'une arme de défense dont l'intérêt principal était de permettre à un tireur médiocre de maximiser ses chances de mettre hors d'état une ou plusieurs cibles à courte portée.

En anglais, le tromblon (« blunderbuss ») est devenu une expression pour désigner une habileté au tir imprécise dans n'importe quel domaine, et le mot lui-même désigne également une personne maladroite ou stupide. De même, le nom « blunder » veut dire « gaffe » et le verbe « to blunder » se traduit par « gaffer ».

Le tromblon est beaucoup utilisé dans la bande dessinée Léonard par le personnage éponyme pour punir son disciple lorsque ce dernier fait une remarque désobligeante, refuse de se lever ou, de manière générale, fait quelque chose qui déplaît à son maître. Il est aussi très présent dans les aventures de Picsou quand celui-ci parle de ses aventures de chercheur d'or au Klondike.