Thérèse Jornet e Ibars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte Thérèse Jornet e Ibars
Image illustrative de l'article Thérèse Jornet e Ibars
Fondatrice
Naissance 9 janvier 1843
Aitona
Décès 26 août 1897 
Liria
Nationalité Flag of Spain.svg Espagnole
Vénéré à Valence (Espagne) Maison-Mère des religieuses. Calle Madre Jornet
Béatification 27 avril 1958
par Pie XII
Canonisation 27 janvier 1974
par Paul VI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 26 août
Attributs Habit de religieuses avec les règles de son institut.
Saint patron Patronne des personnes âgées.

Thérèse de Jésus Jornet e Ibars (1843-1897) est la fondatrice des Petites sœurs des vieillards abandonnés.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Thérèse nait le 9 janvier 1843 à Aitona (Lérida) au sein d'une famille de paysans. Après l'obtention de son diplôme d'enseignante, elle exerce sa profession à Argençola (Barcelone). Son oncle, le Père François Palau y Quer, religieux Carmes Déchaux, créateurs de divers établissements d'enseignement pense à elle comme collaboratrice pour sa fondation des Carmélites Missionnaires mais elle aspire à une vie religieuse séparée du monde et en 1868, entre au monastère des Clarisses de Briviesca (Burgos) qu'elle quitte 2 ans plus tard pour raison de santé. Encore une fois, son oncle tente d'orienter Thérèse dans sa fondation et la nomme visiteuse pour les écoles qu'il crée mais sans qu'elle s'engage dans la vie religieuse. Lorsque le Père Palau y Quer décède, elle retourne dans sa famille.

Fondatrice[modifier | modifier le code]

En 1872, elle va à Barbastro (Huesca) et rencontre un prêtre qui était ami du Père Palau y Quer, celui-ci lui parle d'un projet d'un autre ecclésiastique, le Père Saturnino López Novoa, qui désire constituer une congrégation pour venir en aide aux personnes âgées démunies. Thérèse se propose pour faire partie de la société de bienfaisance et rejoint les premières candidates dans le nouvel institut fondé à Barbastro le 3 octobre 1872. Quelques jours après, elle est élue supérieure de ce groupe. La fondation se déplace à Valence, En 1887, elle est élue supérieure générale de l'Institut et continue les fondations de maisons de retraite en Espagne et en Amérique. Elle meurt à Liria le 26 août 1897.

Canonisation[modifier | modifier le code]

Ses restes ont été transférés à Valence, à la Maison-Mère de la Congrégation. Elle a été béatifiée par Pie XII le 27 avril 1958 et canonisée le 27 janvier 1974 par Paul VI.

Sources[modifier | modifier le code]