Taotie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Masque taotie sur un vase ding de la fin de la dynastie Shang.

Un « masque taotie » (饕餮紋, tāo tiè wén, « motif de tao tie ») est un masque animalier qui orne fréquemment les bronzes rituels chinois des dynasties Shang et Zhou. On le trouve également sur certaines céramiques funéraires, ainsi que sur des disques de jade de la côte[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le motif taotie est une représentation stylisée et symétrique d'un animal imaginaire, empruntant certains de ses traits au dragon (龙, lóng, ou 夔, kuí). Certains autres aspects l'apparente au tigre, voire au bœuf ou au mouton[2]. L'animal est décrit comme une créature féroce, cornue et aux yeux globuleux sous d'épais sourcils, dont la demi-mâchoire s'orne de crocs aiguisés (la mâchoire inférieure est absente)[3]. Le terme de tao tie est parfois rendu par « glouton », connu lui aussi pour sa voracité.

Il peut être observé de deux façons:

  • soit comme deux dragons kui affrontés, museau contre museau, vus de profil. Ils n'ont alors qu'une jambe, et leur queue dessine une volute.
  • soit comme un masque, avec des yeux globuleux, des cornes, des crocs, une mâchoire, ...

Origines[modifier | modifier le code]

Si ce motif se trouve très tôt mentionné dans les Annales du royaume de Lü « Printemps et Automne » (Lü Shi Chun Qiu), son origine est encore plus ancienne, puisqu'on trouve des représentations de masque taotie sur des poteries de la culture de Liangzhu[2] (de 3400 avant J.-C. à 2400 avant J.-C. environ, dans la région de l'actuel Shanghai).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charis Chan 2006, p. 77
  2. a et b Glossaire : « Masque taotie (tao tie wen) », sur guimet-grandidier.fr. Consulté le 17 novembre 2011.
  3. Dynastie des Shang, sur cernuschi.paris.fr. Consulté le 17 novembre 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]