T-1000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec T1000.
T-1000
Personnage de fiction apparaissant dans
Terminator.

Alias Terminator
Espèce Androïde
Activité(s) Tueur
Caractéristique(s) Métal liquide pouvant prendre un aspect humain
Entourage Skynet
Ennemi(s) T-800
Interprété par Robert Patrick
Shirley Manson (T-1001)
Première apparition Terminator 2 : Le Jugement dernier

Le T-1000 est un personnage de fiction créé par James Cameron et William Wisher Jr. dans le film Terminator 2 : Le Jugement dernier en 1991.

Description[modifier | modifier le code]

Le T-1000 est un Terminator créé par le super ordinateur militaire Skynet et constitue l'un des androïdes les plus sophistiqués qu'il ait conçus, allant même au-delà des capacités de régénération et de mimétisme de son successeur, le T-X.

Il est constitué d'un alliage « polymimétique » dont les propriétés lui permettent à la fois de se liquéfier (métal liquide) et de se reformer rapidement. Le poly-alliage mimétique est en fait un assemblage très dense de nano-machines capables de prendre la forme et la teinte de personnes ou d'objets de structure simple et de même taille que le T-1000 (notamment d'armes blanches), ce qui lui donne d'excellentes aptitudes d'infiltration (ce système fut repris plus tard sur le modèle T-X), d'autant plus qu'il est capable, comme le T-800, d'imiter les voix. Ces machines disposent en outre d'une intelligence collective avancée.

Tandis que le T-800 représente un peu l'infanterie lourde des androïdes, le T-1000 peut être comparé à un modèle de course. Rapide et précis, il a été mis au point en partant de l'idée qu'il valait mieux absorber la puissance d'un projectile plutôt que de le stopper. C'est pourquoi Skynet décida de créer un cyborg composé de métal liquide, s'avérant nettement plus performant que le traditionnel endosquelette de titane-tungstène.

Le T-1000 est vulnérable face aux températures extrêmes (azote liquide, métal en fusion) qui peuvent déstabiliser son système.

Un exemplaire fut envoyé à travers le temps pour éliminer John Connor, le futur chef de la résistance humaine, et fut confronté à un T-800. Il échoua dans sa mission.

Le rôle du T-1000 fut joué par Robert Patrick dans le film Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991) de James Cameron.

Le T-1000 (T-1001, second prototype) est également présent dans la deuxième saison de Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor où il apparaît dès le premier épisode sous les traits de Catherine Weaver, PDG de ZeiraCorp. Elle réunit une équipe, Babylon, qui sera chargée de développer l'intelligence artificielle censée s'opposer à Skynet. Ce modèle semble capable d'exprimer des émotions tout comme le T-800 de Terminator 2 et déclare « le sentiment est mutuel » après avoir tué un de ses employés qui la détestait.