Superman (jeu vidéo, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Superman (homonymie).
Superman
Éditeur Titus Interactive
Développeur Titus Interactive

Date de sortie Sortie internationale 1999
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo 64
Média Cartouche
Langue Anglais
Contrôle Manette

Superman, aussi connu sous le nom Superman 64, est un jeu vidéo sorti en 1999 sur Nintendo 64. Le jeu a été développé et édité par Titus Interactive.

Le jeu est adapté de la série d'animation Superman, l'Ange de Métropolis. Comme Castlevania 64, le 64 de Superman 64 n'est pas écrit sur la boite ni sur l'écran d'introduction. Le 64 a été ajouté par les joueurs pour éviter la confusion avec les autres média Superman.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lex Luthor a créé une version virtuelle de Metropolis et a réussi à enfermer Lois Lane, Jimmy Olsen et le Professeur Emil Hamilton à l'intérieur. Superman doit entrer dans ce monde virtuel pour sauver ses amis et stopper Lex Luthor.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dans la plupart des niveaux Superman doit voler à travers une série d'anneaux en un temps limité.

La ville de Metropolis est remplie de nuages de kryptonite supposés ralentir Superman mais utilisés par les créateurs du jeu pour limiter le champ de vision et donc améliorer le rafraîchissement de l'image.

Critique[modifier | modifier le code]

Superman 64 est considéré presque unanimement comme l'un des plus mauvais jeux jamais édités, tout éditeur confondu.[réf. nécessaire]

On lui a reproché les différentes phases du jeu répétitives, en particulier celles où le joueur doit passer à travers des anneaux, la maniabilité médiocre, mais également la mauvaise qualité des animations et du level design.[réf. nécessaire]

L'Angry Video Game Nerd a notamment dit : « This game doesn't even qualify as shit, it's like the equivalent of shit taking a shit! » (« Ce jeu ne peut même pas être considérée comme une merde, c'est plutôt l'équivalent d'une merde qui chie une merde ! »).[réf. nécessaire]

Le Joueur du Grenier a également testé et donné un mauvais bilan à ce jeu.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]