Sultan ben Abdelaziz al-Saoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sultan ben Abdelaziz al-Saoud
سلطان بن عبدالعزيز آل سعود

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Sultan ben Abdelaziz,
le 1er décembre 1990.

Titres

Prince héritier d'Arabie saoudite
Vice-Premier ministre saoudien

1er août 200522 octobre 2011
(6 ans, 2 mois et 21 jours)

Prédécesseur Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud
Successeur Nayef ben Abdelaziz al-Saoud

Ministre de la Défense et de l'Aviation saoudien

31 octobre 196222 octobre 2011
(48 ans, 11 mois et 21 jours)

Successeur Salmane ben Abdelaziz al-Saoud (Défense)
Fahd ben Abdallah ben Mohammed al-Saoud (Aviation civile)
Biographie
Dynastie Saoud
Nom de naissance Sultan ben Abdelaziz ben Abderrahmane al-Saoud
Naissance 5 janvier 1928
Riyad (Sultanat du Nedj)
Décès 22 octobre 2011 (à 83 ans)
New York (États-Unis)
Père Abdelaziz
Mère Hassa bint Ahmed al-Soudayri
Enfants 18 enfants
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Princes héritiers d'Arabie saoudite

Sultan ben Abdelaziz al-Saoud (صاحب السمو الملكي الأمير سلطان بن عبدالعزيز آل سعود) est un prince héritier de la Dynastie saoudienne né le 5 janvier 1928 à Ryadh et mort le 22 octobre 2011 à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du roi Abdelaziz, fondateur du royaume d'Arabie saoudite, et de Hassa bint Ahmed al-Soudayri, Sultan était le demi-frère de l'actuel roi Salmane. Prince héritier et vice-Premier ministre depuis 2005, il était ministre de la Défense et de l'Aviation depuis 1963[1].

Le prince Sultan a eu sept épouses, dix-huit fils et dix-sept filles[2], dont :

En 2011, déjà malade (atteint probablement d'un cancer selon les diplomates[3]), il passe plusieurs mois au Maroc et aux États-Unis, entre traitements et convalescence. Il s'était à nouveau rendu outre-Atlantique en juin et avait été opéré le mois suivant. Il meurt subitement le 22 octobre, la nature de sa maladie n'ayant jamais été révélée par les autorités saoudiennes.

À sa mort, le roi Abdallah décrète la séparation du ministère de la défense, confié à Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, et de l'aviation civile, transférée à la General Authority of Civil Aviation (en), dont le prince Fahd ben Abdallah ben Mohammed al-Saoud prend la tête[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :