Stéatorrhée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La stéatorrhée se définit par la quantité anormalement élevée des graisses (lipides) dans les selles.

Clinique[modifier | modifier le code]

La stéatorrhée se manifeste généralement par une diarrhée graisseuse faite de selles pâteuses, décolorées, malodorantes et adhérentes.

Autres symptômes[modifier | modifier le code]

  • Syndrome de malabsorption dont les lipides
  • Carences en vitamines liposolubles A, D, E, et K ;
  • Amaigrissement ;
  • Lithiases cholestéroliformes ;
  • Douleurs abdominales ;
  • Douleurs pancréatiques ;
  • Nausées.
  • Stagnation de poids chez l'enfant

Diagnostic[modifier | modifier le code]

C'est le dosage des graisses fécales qui permet de définir la stéatorrhée. Après une charge orale en graisse de 100 grammes par jour pendant trois jours, on recueille des selles contenant plus de six pour cent de graisse soit plus de 6 grammes de lipides trouvés dans les selles par 24 heures.

Physio-pathologie[modifier | modifier le code]

La stéatorrhée est observée lorsque l'absorption intestinale des lipides est impossible c'est-à-dire dans deux grands mécanismes typiques :

  • les atrophies de la muqueuse intestinale, limitant le passage transpariétal des acides gras.
  • les maldigestions par :

Tout ce qui limite le cycle des acides biliaires et la fabrication/utilisation digestive des lipases pancréatiques, diminue l'absorption des graisses alimentaires. Ces dernières restent donc avec le bol alimentaire sous forme peu hydrolysée.


Étiologie des stéatorrhées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]