Amaigrissement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un amaigrissement est une perte de poids. Il témoigne d'un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques. Il peut être volontaire, dans un but esthétique ou thérapeutique, ou involontaire, pouvant alors révéler certaines maladies organiques évolutives, ou des troubles du comportement alimentaire.

Un poids normal et stable est l'un des meilleurs marqueurs d'un état de santé normal chez l’adulte. Entre 20 ans et 50 ans, le poids augmente physiologiquement puis se stabilise pour diminuer spontanément après 75 ans[1].

Étiologie[modifier | modifier le code]

Les principales causes d'amaigrissement sont[1] :

  • les troubles du comportement alimentaire : l'anorexie mentale et ses autres formes ;
  • l'amaigrissement avec alimentation conservée et hypercatabolisme :
    • affections endocriniennes ou métaboliques : hyperthyroïdie, diabète, hyperparathyroïdie primaire, phéochromocytome ;
    • consommation importante de caféine et tabagisme ;
    • affections digestives : malabsorption de la maladie cœliaque de l’adulte, de la maladie de Crohn, de l'entéropathie exsudative et de la pancréatite chronique ;
    • amaigrissement paraphysiologique de la vieillesse.
  • l'amaigrissement d’accompagnement : cancers, maladies infectieuses, maladies neurologiques sévères, maladies hépatiques, cardiaques, rénales ou respiratoires sévères, autres maladies chroniques telles que maladies psychiatriques ou alcooliques ;
  • l'amaigrissement d'origine iatrogène, favorisé par la polymédication chez les personnes âgées ;
  • l'amaigrissement présumé isolé, principalement dû à des causes psychiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Amaigrissement - Conduite à tenir », Cah. Nutr. Diét., vol. 36, no hors série 1,‎ 2001, p. 2S133-2S136 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]