Sping

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sping (abréviation de spam ping) est un ping envoyé d'un splog (spam blog). Le terme est aussi utilisé pour désigner de multiples pings (parfois des dizaines ou des centaines par minute) envoyés par des blogues légitimes dont le logiciel est mal configuré ou qui veulent faire croire que leur contenu a été rafraichi. (Dans ce contexte, un ping est un message envoyé par un blogue ou un autre outil de publication à un serveur pour indiquer que son contenu est rafraichi. Ne pas confondre avec la commande ping.)

Le sping est une technique de référencement abusif, car il vise à tromper les moteurs de recherche.

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Le terme a été popularisé par David Sifry dans Technorati dans son rapport de février 2006 State of the Blogosphere (État de la blogosphère), mais il avait été inventé initialement en septembre 2005 par le blogueur français spécialisé en Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), Sébastien Billard, dans un article intitulé Spam 2.0[1].

Fréquence[modifier | modifier le code]

Les spings, comme les splogs, sont de plus en plus problématiques dans la blogosphère. Des estimés de Weblogs.com et du service Ping-o-Matic! de Matt Mullenweg ont montré que plus de 50 % des pings sont des spings. Une étude commanditée par le Ebiquity Group et conduite par l'Université du Maryland à Baltimore en 2006 mentionne un pourcentage de 75 %[2]. Par la suite, la popularité des spings semble avoir diminué et une étude de 2007 mentionne un ratio de 53 %[3].

Source[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Billet original : (en) Sébastien Billard, « Spam 2.0 » (consulté en 2007-06-18)
  2. (en) Pranam Kolari, Tim Finin, and Anupam Joshi, « SVMs for the Blogosphere: Blog Identification and Splog Detection study » (consulté en 2007-06-18)
  3. (en) Pranam Kolari, « Pings, Spings, Splogs and the Splogosphere: 2007 Updates » (consulté en 2007-06-19)