Blogosphère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une blogosphère désigne indifféremment un ensemble de blogs ou l'ensemble de ses rédacteurs. L'expression la blogosphère désigne ainsi l'ensemble de tous les blogs. C'est un sous-ensemble du World Wide Web.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le terme blogosphère peut être qualifié : on peut ainsi parler de blogosphère francophone, de blogosphère sportive, etc.

On utilise aussi les termes blogobulle (synonyme ironique soulignant le caractère insulaire de la communauté), carnetosphère ou blogeoisie[1]. Des expressions dérivées du terme blogosphère, et à usage parfois polémiques, sont parfois utilisées en langue française pour désigner des ensembles de blogs en fonction de leurs tendances politiques, réelles ou supposées, comme la « fachosphère » pour qualifier les blogs d'extrême droite[2] (l'expression « réacosphère » constituant une forme alternative à « fachosphère »[3]) ou la « gauchosphère » pour désigner les blogs de gauche ou d'extrême gauche[4].

Plusieurs sites recensent et analysent les tendances de la communauté, comme par exemple Technorati ou Wikio en France. Certains évaluent aussi la valeur marchande (en tant qu'espace publicitaire) des blogs[5]. D'autres sites constituent des communautés de blogs et regroupent des articles exclusifs sur les thèmes les plus courants (web, high-tech, mode, ...) propulsant ainsi les blogueurs néophytes ou expérimentés au devant de la scène[6].

Dynamique sociale[modifier | modifier le code]

La blogosphère semble suivre une loi de puissance (loi scalante), selon laquelle quelques éléments concentrent la majorité de la popularité[7]. Comme tout autre groupe social humain, des effets de groupe (sympathie, antipathie, leadership...) apparaissent avec régularité au sein de la Blogosphère.

« La liberté de choix rend le vedettariat inévitable[réf. nécessaire]

...Le modèle présuppose que les utilisateurs ultérieurs prennent place dans un environnement déformé par les utilisateurs précédents ; le mille et unième utilisateur ne plébiscitera pas de weblogs aléatoirement, mais sera plutôt influencé, même si c'est inconsciemment, par les préférences exprimées dans le système auparavant.

Ce modèle est complètement muet quant à la raison pour laquelle un weblog peut être préféré à un autre. (...) Ce qui importe est que toute tendance vers le consensus dans un système libre, quelle que soit sa puissance et sa raison, peut créer une distribution en loi de puissances.

Parce que cela advient naturellement, changer cette distribution signifierait forcer des centaines de milliers de blogueurs à créer des liens vers certains weblogs et supprimer ceux vers d'autres weblogs, ce qui nécessiterait à la fois une large organisation et l'utilisation de la force. Inverser le système du vedettariat signifierait détruire le village dans le but de le sauver. »

Source de donnés exploitables[modifier | modifier le code]

Certains voient aussi dans la blogosphère un corpus et un matériau exploitable (par le data mining), dont on peut tirer, de manière automatisée[8] des informations d'intérêt social, scientifique ou socio-économique, des tendances d'intérêt prospectif[9], en fonction par exemple du pays, des thèmes traités ou de l'âge ou le sexe[10],[11],[12] du bloggeur[13].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. terme utilisé dans l'édition du 4 septembre 2006 de Libération ; Des blogueurs en droite ligne pour l'UMP
  2. [http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20110726.OBS7663/plongee-dans-la-fachosphere.html Plongée dans la fachosphère, Le Nouvel observateur, 27 juillet 2011
  3. Un verre avec les extrémistes de la « réacosphère », Rue89, 5 juillet 2008
  4. Gauchosphère, blog de Guillaume Frasca sur Mediapart, 31 août 2010
  5. (en) Technorati Weblog: How Much is Your Blog Worth?
  6. La-Blogosphere.com
  7. (en) C.Shirky: Power Laws, Weblogs, and Inequality, traduit en français ici : Lois de puissance, weblogs et inégalité
  8. Mark Hall, Eibe Frank, Geoffrey Holmes, Bernhard Pfahringer, Peter Reutemann, and Ian H. Witten. (2009) The WEKA data mining software: An update. SIGKDD Explorations , 11(1).
  9. Shlomo Argamon, Moshe Koppel, James W. Pennebaker, and Jonathan Schler (2007), Mining the blogosphere: Age, gender, and the varieties of self-expression. First Monday , 12(9), September.
  10. Susan C. Herring, Inna Kouper, Lois Ann Scheidt, and Eli- jah L. Wright. 2004. Women and children last: The discur- sive construction of weblogs. In L. Gurak, S. Antonijevic, L. Johnson, C. Ratliff, and J. Reyman, editors, Into the Bl- ogosphere: Rhetoric, Community, and Culture of Weblogs . http://blog.lib.umn.edu/blogosphere/
  11. David Huffaker (2004), Gender similarities and differences in online identity and language use among teenage bloggers. Master’s thesis, Georgetown University.
  12. Arjun Mukherjee and Bing Liu. (2010), Improving gender classification of blog authors. In Proceedings of the 2010 Conference on Empirical Methods in Natural Language Processing , Cambridge, MA, October. Association for Computational Linguistics
  13. John D. Burger and John C. Henderson (2006), An exploration of observable features related to blogger age. In Computa- tional Approaches to Analyzing Weblogs: Papers from the 2006 AAAI Spring Symposium . AAAI Press