Sihanoukville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sihanoukville
Administration
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Province Province
Géographie
Coordonnées 10° 38′ N 103° 30′ E / 10.633, 103.510° 38′ Nord 103° 30′ Est / 10.633, 103.5  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cambodge

Voir sur la carte Cambodge administrative
City locator 14.svg
Sihanoukville

Sihanoukville (Khmer : Preah Sihanuk), anciennement Kampong Saom (littéralement « port agréable »), est une province ainsi qu'une ville du sud du Cambodge donnant sur le Golfe de Thaïlande. Sihanoukville est le seul port maritime en eau profonde du Cambodge, au sud du pays. Au recensement de 1998, Sihanoukville comptait 155 690 habitants. Elle a été rebaptisée en l'honneur de Norodom Sihanouk, ancien roi du Cambodge.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans Kampong Saom, saom est issu du sanskrit saumya.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La ville est reliée à Phnom Penh par une voie ferrée (230 km) dont la réfection doit s'achever fin 2011. En juillet 2014, il n'y avait toujours pas de trains de voyageurs. De plus en plus, la majorité du transport de marchandises se fait par camions sur la très bonne route nationale 4 qui relie Phnom Penh et Sihanoukville en 4-5 h de temps. L'aéroport international de Sihanoukville, situé 12 km à l'Est de la ville, est géré par le groupe français Vinci et la première ligne régulière entre Sihanoukville et Siem Reap a ouvert en décembre 2011.

Organisation urbaine[modifier | modifier le code]

Petite ville provinciale, elle est vouée à un développement touristique important. Ses grandes plages de sable blanc font le bonheur des familles khmères alors que les touristes occidentaux partent pour la plongée autour de ses îles luxuriantes. La ville est schématiquement découpée en trois quartiers:

  • le centre-ville est le quartier central, loin des plages, regroupant les principales activités commerciales et administratives, la station de bus et le marché principal. Les hôtels, les restaurants et les bar, y sont peu chers, en liaison avec un cadre de vie banal.
  • le quartier de Victory-Hill est celui qui abrite la colline de Victory avec ses bars et restaurants (souvent français), le port et la plage de Victory, ainsi que la petite plage Hawaï. C'est un quartier assez populaire, souvent fréquenté par les routards pour ses tarifs assez bas, y compris sur les plages.
  • le quartier d'Occheutal Beach regroupe les plus belles plages de Sihanoukville, autour du rond-point des Lions d'Or. C'est le quartier visé par les promoteurs locaux et étrangers en raison de la beauté des sites et de l'étendue des constructions possibles. La rue Serendipity regroupe l'essentiel des activités nocturnes du quartier, majoritairement fréquenté par des touristes européens et chinois.
  • le quartier d'Ostreis Beach dans la continuité d'Occheutal Beach a une ambiance paisible, plus hippie parfois. Moyenne d'âge plus jeune ou constitué d'habitués de Sihanoukville qui préfèrent être au calme. Beaucoup de guesthouses aussi.

Démographie[modifier | modifier le code]

Principaux résultats du recensement de 2008[1],[2]
Sihanoukville Cambodge
1998 2008 1998 2008
Population totale 155 690 199 902 11 437 656 13 388 910
Croissance de la population 1998 - 2008 28,4 % 17 %
Taux de la population rurale 57,14 % 55,05 % 82,29 % 80,47 %
Densité 179 hab./km2 230 hab./km2 64 hab./km2 75 hab./km2
Sex-ratio
(Nombre d'hommes pour une femme)
0,977 0,986 0,93 0,942
Taille moyenne des foyers 5,5 membres 4,9 membres 5,2 membres 4,7 membres

Administration[modifier | modifier le code]

Pour des raisons administratives, Sihanoukville est une municipalité, qui a le même statut qu’une province. Elle est subdivisée en 3 districts.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cambodian National Institute of statistics - Ministry of Planning, « General Population Census of Cambodia 2008 », Japanese Ministry of Internal Affairs and Communications,‎ Août 2008 (consulté le 6 octobre 2014)
  2. (en) « General Population Census of Cambodia 1998 », National Institute of Statistics, Ministry of Planning, Phnom Penh, Cambodia],‎ août 2002 (consulté le 8 octobre 2014)