Sarteano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarteano
Vue de la ville
Vue de la ville
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane 
Province Sienne  
Code postal 53047
Code ISTAT 052031
Code cadastral I445
Préfixe tel. 0578
Démographie
Gentilé sarteanesi
Population 4 905 hab. (31-12-2010[1])
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 59′ 00″ N 11° 52′ 00″ E / 42.98333, 11.86667 ()42° 59′ 00″ Nord 11° 52′ 00″ Est / 42.98333, 11.86667 ()  
Altitude Min. 525 m – Max. 525 m
Superficie 8 500 ha = 85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Toscane

Voir sur la carte administrative de Toscane
City locator 14.svg
Sarteano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Sarteano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Sarteano
Liens
Site web http://www.comune.sarteano.siena.it/

Sarteano est une commune de la province de Sienne dans la région Toscane en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Des objets de l'Âge du bronze, plus précisément des époques subappenninique et protovillanovienne, ont été découverts sur le territoire de la commune, en particulier dans la grotta dell'Orso (grotte de l'Ours). Mais le véritable développement du territoire de Sarteano se situe au VIe siècle av. J.-C., quand les petits villages de l'Âge du fer, dont on ne connaît que les nécropoles (Sferracavalli, Albinaio, Casolimpio), formèrent de véritables centres urbains. C'est de cette période que datent les nombreuses découvertes réalisées dans la nécropole de Solaia, d'où proviennent de nombreux vases en bucchero et quelques céramiques attiques à figure nere. Entre les IVe et IIe siècles av. J.-C. on note un florissant développement des nécropoles étrusques situées à l'est de Sarteano, en particulier les nombreuses tombes à hypogée mises au jour dans la localité dite les Tombe témoignent de la présence de riches familles de la classe foncière.

À l'époque romaine, le territoire de Sarteano fut le siège de nombreux centres de production et de quelques villas de maîtres dont subsistent des vestiges imposants à la Peschiera Giannini.

Douves du château.
Rues de la ville médiévale.
Église San Francesco.

C'est en octobre 2003 qu'a été découverte une tombe étrusque au décor peint exceptionnel, surnommée la Tomba della quadriga infernale dont les fresques sont reproduites au Musée civique d'archéologie de Sarteano.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Édifices militaires
  • La Rocca du Sarteano
Édifices religieux
  • Chiesa di San Francesco
  • Collegiata di San Lorenzo
  • Chiesa del Suffragio
  • Chiesa di San Martino in Foro (Annonciation de Beccafumi)
  • Pieve di Santa Vittoria
  • Cappella della Madonna dell'Uccellino
  • Cappella della Madonna del Mal di Capo
  • Chiesa di Sant'Alberto
  • Chiesa di Sant'Andrea (Castiglioncello del Trinoro)
  • Abbazia della Santissima Trinità di Spineta
Lieux culturels

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 mai 2002 en cours Fabio Dionori    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Castiglioncello del Trinoro

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cetona, Chianciano Terme, Chiusi, Pienza, Radicofani, San Casciano dei Bagni

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Liens externes[modifier | modifier le code]