Sake (République démocratique du Congo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sake (RDC))
Aller à : navigation, rechercher

1° 34′ 27″ S 29° 02′ 29″ E / -1.5741, 29.04132 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sake.

Sake est une localité du territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo. La ville se situe à 20 km à l'Ouest de Goma et 7 km au Nord de Kirotshe sur le lac Kivu.

Sake est traversé par la route nationale 2, reliant la ville à Kirotshe et Goma. La RPI529 relie la localité avec Masisi et Walikale ; et la RPI530 avec Mweso.

La végétation dans les alentours de Sake est de type savane herbeuse. Plusieurs monts calcaires entourent Sake : Mushekera, Murambi, Chanzale, Male, Kanyachoa, Shebuseke[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Évolution de Sake
année habitants
1994 11 343
2004 (est.) 17 151

Sake a abrité des réfugiés rwandais dans les années 1990, et près de 20 000 réfugiés de Goma en 2002 suite à l'éruption du Nyiragongo[2]. En août 2006, une bataille entre les troupes de Laurent Nkunda et les FARDC lors de la guerre du Kivu a conduit à la fuite de 15 000 à 20 000 personnes[3].

Le 26 novembre 2006, la ville est prise par les forces armées de Laurent Nkunda[4]. Un jour plus tard, les FARDC et la MONUC reprennent le contrôle de la ville[5].

Cette ville de Sake était sous le contrôle du Mouvement du 23-Mars (baptisé depuis peu l'Armée Révolutionaie du Congo -ARC- et dont le commandement est majoritairement composé des Tutsis) depuis le mercredi 21/11/2012 à 14 GMT après que ce mouvement ait conquis la veille la grande ville de Goma, chef-lieu de la Province Nord Kivu[6]. Le vendredi 30/11/2012 ~1.000 miliciens du M23 sont partis de Sake[7]. Le prochain jour des miliciens du Maï-Maï Nyatura ont occupé la ville[8].

Références[modifier | modifier le code]