Rue Perrault (Nantes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rue Perrault
Situation
Coordonnées 47° 12′ 41″ N 1° 33′ 02″ O / 47.2113041, -1.550547547° 12′ 41″ Nord 1° 33′ 02″ Ouest / 47.2113041, -1.5505475  
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier Centre-ville
Tenant Chaussée de la Madeleine
Aboutissant Rue des Olivettes
Morphologie
Type Rue
Histoire
Anciens noms Rue Lecadre

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue Perrault

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Rue Perrault

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue Perrault

La rue Perrault est une voie de la ville de Nantes, dans le département français de la Loire-Atlantique, située quartier du Centre-ville.

Description[modifier | modifier le code]

Située sur la partie est de l'ancienne île Gloriette, appelée « prairie de la Madeleine  », elle relie la chaussée de la Madeleine à la rue des Olivettes. Bitumée, ouverte à la circulation, elle rencontre la rue Sanlecque et l'impasse de l'Hôtel-Dieu.

Dénomination[modifier | modifier le code]

On ne sait si le nom qui lui a été attribué fait référence à Claude Perrault, échevin de Nantes de 1677 à 1687, ou au littérateur Charles Perrault, auteur des célèbres Contes de ma mère l’Oye[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans une pièce de 1838, la rue n'est qu’un cul-de-sac qui part de la rue des Olivettes. Un autre document de 1869 évoque son prolongement jusqu'à la chaussée de la Madeleine[1].

En 2007, à l'angle de la chaussée de la Madeleine, a été inaugurée la « Maison des Chercheurs Étrangers  » proposant aux chercheurs de passage à Nantes, 24 appartements meublé sur 440 m2 pour des locations courtes de 15 jours à 6 mois maximum, en attendant que les locataires puissent trouver un logement[2],[3].

Rue Sanlecque[modifier | modifier le code]

Localisation : 47° 12′ 38″ N 1° 33′ 02″ O / 47.2106555, -1.5504938

En 1807, la voie est mentionnée sur un document dans lequel les propriétaires riverains s'étaient entendus pour abandonner le terrain nécessaire à l'ouverture d'une rue de 18 pieds de largeur afin de la faire communiquer à la rue Marmontel au quai Magellan. Mais ce projet ne fut jamais réalisé et la rue resta à l'état d'impasse. Néanmoins, le passage de la Poule-Noire la fait communiquer avec la rue des Olivettes[4].

Édouard Pied nous indique qu'un certain Sanlecque comptait parmi les notables, sous la municipalité Pierre Giraud du Plessis, entre 1791 et 1795[4].

Impasse de l'Hôtel-Dieu[modifier | modifier le code]

Localisation : 47° 12′ 41″ N 1° 33′ 04″ O / 47.2114316, -1.5511

Située dans le prolongement ouest de la rue Sanlecque, elle aboutit en impasse après avoir été traversée par l'avenue de l'Hôtel-Dieu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pied 1906, p. 228-229.
  2. Un pôle d’échanges internationaux à Nantes - article de 20 minutes du 10 septembre 2007.
  3. La Maison des chercheurs étrangers - article sur le site de Nantes Métropole.
  4. a et b Pied 1906, p. 262-263.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :