Robert Barclay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barclay.
L'Apologie de Barclay (édition de 1797)

Robert Barclay, célèbre quaker, né en 1648 à Gordonstown, comté de Murray (Écosse)[1], d'une famille riche et ancienne, mort en 1690.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il embrasse en 1666 ainsi que son père, la doctrine des quakers ; se lie étroitement avec William Penn ; voyage en Angleterre, en Hollande et en Allemagne, pour inciter des adhésions au quakerisme ; et écrit plusieurs ouvrages dont le plus connu est l’Apologie de la véritable théologie chrétienne, telle que la professent ceux que par dérision on appelle Quakers, publiée à Amsterdam en 1676, en latin, et dédiée au roi Charles II d'Angleterre ; traduite en français en 1702.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Robert Barclay. La Lumière intérieure source de vie. Apologie de la vraie théologie chrétienne telle qu'elle est professée et prêchée par ce peuple appelé par mépris les Quakers (1675). Ouvrage réalisé sous la direction de Jeanne Henriette Louis, Professeur à l'université d'Orléans. Introduction, traduction de larges extraits et notes par Georges Liens. Paris, Dervy 1993, 429 p.

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Robert Barclay » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.223