Représentation des symboles musicaux en informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les symboles utilisés dans la musique occidentale (ainsi que dans les typologies musicales dérivées ou apparentées à celle-ci) soulèvent certaines difficultés de codage informatique. Comment coder, par exemple Symphonie en si ♭ majeur plutôt que Symphonie en si bémol majeur ?

Aucun jeu de caractères courant ne contient en effet les symboles fondamentaux. Unicode les a cependant bien inclus. LaTeX permet aussi une manipulation simple.

Remarque typographique à propos du dièse[modifier | modifier le code]

Contrairement à une idée reçue, le croisillon # (hash), directement disponible sur la plupart des claviers d’ordinateurs, n'est pas un véritable dièse. Les anglophones, en particulier les Américains, le nomment « number sign » ou « hash », et il sert, entre autres, d'équivalent à number au sens de « numéro » (#5 : number five, « numéro cinq »), et à pound, « livre », lorsque la livre en question est un poids et non la monnaie (5# : five pounds, « cinq livres »). Il s'agit d'une ancienne ligature latine. Le symbole # étant cependant inconnu des usages francophones, lorsque sont arrivés les premiers claviers à le posséder, on a nommé la touche le portant « touche dièse », croyant avoir affaire à un tel signe. Les anglophones, cependant, disent bien hash key ou pound key (« touche hash » ou « touche livre »).

Codage[modifier | modifier le code]

Unicode[modifier | modifier le code]

Les trois symboles représentant les altérations ainsi que quelques notes sont codés dans le bloc des « Symboles divers » :

Nom Glyphe Valeur UTF-8 UTF-8 (octale) HTML
Note noire U+2669 0xE2 0x99 0xA9 \342\231\251 ♩
Note croche U+266A 0xE2 0x99 0xAA \342\231\252 ♪
Deux croches ramées U+266B 0xE2 0x99 0xAB \342\231\253 ♫
Deux doubles croches ramées U+266C 0xE2 0x99 0xAC \342\231\254 ♬
bémol U+266D 0xE2 0x99 0xAD \342\231\255 ♭
bécarre U+266E 0xE2 0x99 0xAE \342\231\256 ♮
dièse U+266F 0xE2 0x99 0xAF \342\231\257 ♯

Outre ces sept caractères, Unicode permet de coder la majorité des autres symboles d’une partition. Les caractères nécessaires sont dans le bloc « Symboles musicaux occidentaux » (U+1D100 à U+1D1FF). Leur affichage par un moteur de rendu reste cependant problématique.

LaTeX[modifier | modifier le code]

Sous LaTeX, il est possible de coder facilement les symboles des altérations :

  • bécarre : \natural ; résultat : \natural ;
  • bémol : \flat ; résultat : \flat ;
  • dièse : \sharp ; résultat : \sharp.

(Pour les utilisateurs de Lyx, les exemples ci-dessus doivent être encadrés par $ … $ dans l'insert de code (ctrl+l), pour indiquer le mode mathématique. Ex: $\natural$)

Lilypond[modifier | modifier le code]

Les règles élémentaires de codage de la musique sous Lilypond sont :

  • Les notes de musiques sont codées à la manière anglo-saxonne : c pour do bécarre, b pour si bécarre, etc. Pour obtenir un bémol, on rajoute es (ces, bes) et pour obtenir un dièse, on rajoute un is. Un silence se note r (de l'anglais rest).i En incluant le module de notation italienne, il est possible de nommer les notes do, re, mi etc.
  • Les clefs sont codées par \clef treble pour la clef de sol, \clef bass pour la clé de fa et \clef alto pour la clef d’ut 3.
  • Les rythmes sont codés par des nombres notés après la note. 1 est une ronde, 2 une blanche, 4 une noire, etc. Par exemple, aes4 représente une noire la bémol, cis2. représente une blanche pointée do dièse.

Exemple[modifier | modifier le code]

On peut comparer ci-après l’aspect du hash ou dièse par abus de notation (#), et celui du vrai dièse, d’abord avec le caractère Unicode ─ l’affichage dépend donc des polices de caractères Unicode que vous avez installées ─ (♯), puis avec LaTeX ─ l’émulateur de Wikipédia le représentera vraisemblablement au moyen d'une image ─ (\sharp).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Musique et solfège[modifier | modifier le code]

Codage des caractères[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]