Bécarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un bécarre.

En musique, le bécarre est un symbole graphique (bécarre), appartenant à la famille des altérations, dont la fonction est d'indiquer sur la partition qu'il convient de restituer sa hauteur naturelle à une note précédemment altérée (diésée ou bémolisée).

Effet du bécarre[modifier | modifier le code]

Contrairement au dièse ou au bémol, le bécarre n'est jamais une altération constitutive — sauf cas particulier d'un changement d'armure.

Placé devant une note de musique, le bécarre accidentel rend à nouveau celle-ci « naturelle » pour toute la durée de la mesure. Le bécarre annule donc toutes les altérations précédentes, qu'elles soient simples ou doubles, constitutives ou accidentelles.

Double-bécarre, bécarre-dièse et bécarre-bémol[modifier | modifier le code]

Il a autrefois existé trois altérations doubles basées sur le bécarre, aujourd'hui tombées en désuétude dans la musique moderne car le bécarre qui les compose est devenu superflu dans la gamme basée sur le tempérament chromatique :

  • le « double-bécarre » (\natural\natural),
  • le « bécarre-dièse » (\natural\sharp) et
  • le « bécarre-bémol » (\natural\flat).

Elles sont détaillées à la section altérations doubles de la page Altération.

En revanche, en musique baroque par exemple, pour les partitions jouées sur les instruments à forte composition harmonique (tels que les orgues), ces altérations sont encore nécessaires pour tenir compte des superpositions d’harmoniques dans l’expression des accords fondamentaux fortement ressentis par l’oreille humaine (à commencer par la quinte puis la tierce) capable de percevoir dans ces accord des modifications très faibles de la note de base des notes composant l’accord (le plus souvent jouées aussi sur des instruments différents dont la composition harmonique respective est difficile à prévoir).

Ces petites différences (bien qu'imperceptibles pour différencier des notes jouées seules) peuvent être perçues dans le jeu de plusieurs instruments simultanés, sous des formes qui selon les cas prendront soit l’apparence d’un vibrato des notes de base ou de leurs harmoniques fondamentaux, soit comme des notes supplémentaires qui peuvent parfois avoir même une intensité supérieure à celles des notes de base jouées composant l’accord et leurs harmoniques fondamentaux ; dans certains cas, ces différences peuvent même parfois rendre inaudibles les notes de bases ou certains harmoniques fondamentaux nécessaires à l'expression pleine du timbre des instruments ; la prise en compte dans les partitions d’altérations supplémentaires évite ces effets indésirables (qui rompent les accords voulus ou la pleine expression de la richesse harmonique des timbres des différents instruments), tout en rétablissant l’harmonie.

Représentation du bécarre en informatique[modifier | modifier le code]

Le bécarre (\natural) s'obtient en LaTeX par la commande « \natural », ou avec le caractère U+266E (hexadécimal, 9838 en décimal) (♮) en jeu de caractères Unicode.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]