Reginaldus Libert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Reginaldus Libert ou Reginald Libert, actif entre 1424 et 1435, est un compositeur de l'école bourguignonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1424, Reginald Libert était, à Cambrai, "Magister puerorum", c'est-à-dire littéralement Maître d'enfants ou tuteur, responsable de l'éducation d'enfants[1]. Il était également chef de chœur à la cathédrale de Cambrai[2].

Il fut influencé par les compositeurs Jean Tapissier, Nicolas Grenon, Arnold de Lantins et Guillaume Dufay, tous dans la mouvance de l'école bourguignonne qu'ils créèrent. Il fut un des premiers à utiliser la méthode dite du faux-bourdon qui désigne un procédé d'improvisation consistant en l'adjonction de deux voix parallèles à une mélodie préexistante — souvent grégorienne —, la partie supérieure étant située une quarte au-dessus de la partie intermédiaire, et la basse, une tierce au-dessous.

Reginald Libert composa des rondeaux, des messes et des chants grégoriens. Il composa notamment la Missa de Beata Virgine, première messe complète de l'histoire de la musique[3]. Il composa également une des variantes médiévales de l'Ave Maria.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ave Maria
  • Kyrie
  • Missa plenaria de Beata Virgine
  • Mourir me voy

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland Jackson, Performance Practice: A Dictionary-Guide for Musicians, New York, 2005
  2. Chef de chœur à la cathédrale de Cambrai
  3. Ferveur des chants médiévaux, Culture, Le Figaro du 19/07/2011

Liens externes[modifier | modifier le code]