Région administrative spéciale de Sinŭiju

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 06′ 02″ N 124° 23′ 37″ E / 40.10056, 124.39361 La Région administrative spéciale de Sinŭiju (신의주 특별 행정구) est l'une des trois régions administratives spéciales (RAS) de Corée du Nord. Elle fut créée en septembre 2002 à la frontière avec la Chine dont la ville coréenne de Sinŭiju est le centre administratif, afin d'introduire un dose d'économie de marché dans le pays et d’attirer les investissements chinois.

Elle est dirigée par un gouvernement autonome comme pour les autres villes "Villes auto-gouvernées". Cette Région administrative spéciale est calquée sur le principe des régions administratives spéciales de la République populaire de Chine que sont Hong Kong et Macao, et comme ces dernières, elle dispose de sa propre "loi fondamentale" (기본법; Kibonpŏp).

Historique[modifier | modifier le code]

L'homme d'affaires sino-néerlandais Yang Bin a été désigné comme premier gouverneur de la RAS en 2002 et avait des plans ambitieux pour le développement de la ville. Il fut cependant arrêté par les autorités chinoises avant son entrée en fonction et condamné à 18 années de prison pour évasion fiscale et autres infractions économiques. Bien que les autorités nord-coréennes aient annoncé la poursuite de la RAS de Sinŭiju et sa mise sous tutelle de l'administration de la Commission de la Promotion de la Coopération économique, le statut actuel de l'entité administrative reste flou et elle n'a pas été matérialisée. Les discussions avec le gouvernement chinois se sont poursuivies mais ont buté entre autres sur le refus de Pékin de laisser ouvrir un casino.

En 2012, le projet consiste essentiellement dans le développement des investissements chinois dans une zone économique spéciale en cours de création sur les iles de Hwanggumpyong et de Wihwa[1].

Territoires faisant partie de la RAS[modifier | modifier le code]

La RAS est divisée en trois territoires non contigus. Le plus grand couvre la plus grande partie de la ville de Sinuiju. Les deux autres sont situés au bord de la mer Jaune[2].

  • Ville de Sinuiju
    Kwanmun-dong, Ponbu-dong, Sinwon-dong, Yokchon-dong, Chongsong-dong, Kunhwa-dong, Paeksa-dong, Paekun-dong, Chaeha-dong, Oil-dong, Apkang-dong, Namsang-dong, Namso-dong, Namjung-dong, Namha-dong, Kaehyŏk-dong, Haebang-dong, Phyonghwa-dong, Minp'o-dong, Namsong-dong, Sinnam-dong, Sinpho-dong, Sumun-dong, Nammin-dong, Tongha-dong, Tongjung-dong, Tongsang-dong, Chinson 1-dong, Chinson 2-dong, Pangjik-dong, Majŏn-dong, Hadan-ri, Sangdan-ri, Taji-ri, Sŏngsŏ-ri, et en partie Sonsang-dong, Yonha-dong, Songhan-dong, Ryusang 1-dong, Ryonsang 1-dong, Paekthu-dong, Thosong-ri et Ryucho-ri ainsi que dans l'arrondissement d'Uiju, Soho-ri et une partie de Hongnam-ri et de Taesan-ri.
  • Yomju
    Tasa-rodongjagu et une partie de Sokam-ri
  • Cholsan
    Une partie de Rihwa-ri et de Kumsan-ri.

Références[modifier | modifier le code]