Râșnov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Râșnov
Cumidava, Barcarozsnyó, Rosenau
Blason de Râșnov
Héraldique
Vue de Râșnov
Vue de Râșnov
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Brașov
Maire
Mandat
Ioan Adrian Veștea PNL
2004-2008
Indicatif téléphonique international +(40)
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 35″ N 25° 27′ 37″ E / 45.59306, 25.46028 ()45° 35′ 35″ Nord 25° 27′ 37″ Est / 45.59306, 25.46028 ()  
Superficie 16 436 ha = 164,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Râșnov

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Râșnov
Liens
Site web www.primariarasnov.ro

Râșnov (Rosenau en allemand; Barcarozsnyó en hongrois; Cumidava dans l'Antiquité) est une ville du Județ de Brașov, en Transylvanie, Roumanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à une altitude d'environ 670 mètres, à environ 15 km de Brașov, Râșnov est une ville du pays de la Bârsa.

Histoire et étymologie[modifier | modifier le code]

La région fut habitée par les Daces, dont on a découvert les traces dans le voisinage de la ville actuelle (citadelle de Cumidava). Vue la situation stratégique de la zone, les romains y ont construit un castrum afin de protéger le passage à travers les Carpates. Mais après l'abandon de la Dacie par Aurélien, Cumidava disparaît des sources pour mille ans, jusque vers 1215 lorsque les chevaliers teutoniques y construisent une forteresse qui ne fut prise qu'une seule fois au cours de son histoire, vers 1600 par Gabriel Ier Báthory. Aux pieds de la citadelle se développe un bourg germanique, entouré de faubourgs valaques. La pays de la Bârsa est alors un fief saxon en principauté de Transylvanie, depuis l'édit du roi Géza II de Hongrie (1141-1162) autorisant la colonisation allemande dans cette région. Les colons venaient pour la plupart de l'Ouest du Saint-Empire romain germanique et parlaient généralement des dialectes franciques : il semble que son nom de Rosenau vienne de la bourgade homonyme du Sundgau et signifie en francique « pré aux roseaux de Rozen », mais a été phonétiquement rapproché des roses, qui figurent sur le blason de la ville[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2002, on pouvait compter 15.456 habitants, roumains à 89%, mais aussi saxons, hongrois et roms.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • la forteresse qui surmonte la ville
  • la vieille ville saxonne

Aux alentours[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Note[modifier | modifier le code]

  1. Hermann Unger : Rosenauer Geschichte, Parohia Luterană Râșnoveană, Râșnov 1966, 32 p., Urkundenbuch zur Geschichte der Deutschen in Siebenbürgen, vol. IV, Hermannstadt [Sibiu], 1937, p. 314. et Hermann Fabini, Atlas der siebenbürgisch-sächsischen Kirchenburgen, Heidelberg 2002, p. 378.