QupZilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
QupZilla
Image illustrative de l'article QupZilla
Logo

Navigateur Web léger et multiplateforme
Navigateur Web léger et multiplateforme

Développeur David Rosca
Première version décembre 2010 (2010-12)
Dernière version 1.6.5 (le 18 avril 2014, il y a 5 mois[1])
État du projet Développement Actif
Écrit en C++ (Qt)
Environnement Microsoft Windows, GNU/Linux, Type Unix, OS/2, Haiku
Langue Multilingue
Type Navigateur Web
Licence GPLv3
Site web www.qupzilla.com/

QupZilla est un navigateur Web libre léger et multiplate-forme destiné au grand public. Il a pour vocation une intégration poussée aux environnements de bureau des utilisateurs mais propose également divers thèmes. QupZilla est distribué sous licence GPLv3. Il est développé en partant de l'idée que « léger » ne veut pas forcément dire « manque de fonctionnalités »[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

QupZilla utilise WebKit pour intégrer les standards web modernes. Une attention particulière a été portée à l'intégration du navigateur, intégrant le thème et le comportement natif de l'ordinateur de ses utilisateurs. Les fonctionnalités supplémentaires du navigateur comprennent la gestion de l'historique, des flux RSS et des marque-pages au même endroit, ainsi que la possibilité de faire des captures d'écran de la page entière et un « accès rapide » (Speed dial) comme celui présent sur la page d'accueil du navigateur Opera[3]. Il est signalé comme consommant moins de ressources système que les principaux navigateurs polyvalents comme Mozilla Firefox et Google Chrome[4]. Il intègre également Adblock par défaut et un gestionnaire d'User-Agent permettant de filtrer le blocage de certains sites web en fonction de l'OS ou du navigateur[5].

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet est né d'un projet d'étude en 2010. La première pré-version, développée en Python (en utilisant la bibliothèque PyQt) est sortie en décembre 2010[6]. En 2011 le code source est réécrit en C++ dans le but d'assurer sa portabilité et une intégration parfaite sous Microsoft Windows et les environnements de bureau Linux [7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]