Intégration continue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'intégration continue est un ensemble de pratiques utilisées en génie logiciel consistant à vérifier à chaque modification de code source que le résultat des modifications ne produit pas de régression dans l'application développée. Bien que le concept existât auparavant[réf. nécessaire] , l'intégration continue se réfère généralement à la pratique de l'extreme programming.

Pour appliquer cette technique, il faut d'abord que :

Un outil d'intégration continue est ensuite nécessaire, tel que TeamCity, CruiseControl ou Jenkins (fork de Hudson) pour le langage Java par exemple.

Les principaux avantages d'une telle technique de développement sont :

  • le test immédiat des modifications
  • la notification rapide en cas de code incompatible ou manquant
  • les problèmes d'intégration sont détectés et réparés de façon continue, évitant les problèmes de dernière minute
  • une version est toujours disponible pour un test, une démonstration ou une distribution

Pratiques[modifier | modifier le code]

  • Maintenir un dépôt unique de code source versionné
  • Automatiser les compilations
  • Rendre les compilations auto-testantes
  • Tout le monde commit tous les jours
  • Tout commit doit compiler le tronc (trunk) sur une machine d'intégration
  • Maintenir un cycle de compilation court
  • Tester dans un environnement de production cloné
  • Rendre disponible facilement le dernier exécutable
  • Tout le monde doit voir ce qui se passe
  • Automatiser le déploiement

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]