Punica protopunica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grenadier de Socotra fleur, feuilles et fruit en formation

Punica protopunica, le grenadier de Socotra, est une espèce du genre Punica, endémique de l'île de Socotra, près de la corne africaine de Somalie.

Arbuste moins connu que Punica granatum (le grenadier commun), il appartient à la famille des Punicaceae, ou des Lythraceae selon la classification phylogénétique.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'espèce est décrite pour la première fois en 1882 par Isaac Bayley Balfour. Certains auteurs le considère comme l'ancêtre de Punica granatum.

Au moment de sa découverte, l'espèce est considéré comme commune. En 1978 il est classé dans la liste rouge des espèces menacées de l'IUCN puis reclassé comme seulement vulnérable en 1998 lorsque des recherches ont montré qu'il est localement commun dans sa zone de distribution. Son aire total de répartition occupe une zone d'une centaines de kilomètres carrés sur des terrains humides calcaires ou granitiques à une altitude de 300-1 200 m parmi les bosquets de crotons. Les implantations sont très fragmentés est présentent différentes sous-populations par exemple sur les plateaux les plus hauts il a un port prostré alors qu'il est érigé au altitude plus basses. Dans certaines zones, il est très commun et la population se régénère normalement alors qu'ailleurs, l'arbre peu pour des raisons inconnus avoir disparu ou ne présenter que quelques individus reliquaire.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbuste de 2 m à 4,5 m de haut. Les feuilles sont persistantes, elliptique ou oblongue parfois circulaire.

Les fleurs ont des bractées à bout pointus et des pétales courtes en forme de cœur. Les fruits sont jaunes ou jaunes verdâtre à maturité.

Comparé à Punica granatum, les feuilles sont plus coriace, les fleurs sont rose au lieu de rouge, le fruit plus petit et moins sucré. L'ovaire présente aussi quelques différence anatomiques.[1]

Utilité[modifier | modifier le code]

Le feuillage n'est pas brouté par les animaux, le bois ne présente aucun intérêt économique ni comme source énergétique ni comme matériaux technologique. Le fruits est très acide et âpre et n'est consommé ni par les humains ni par le bétail.

Liens externes[modifier | modifier le code]