Propagande noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La propagande noire est une propagande qui provient d'une source en apparence amicale, mais en réalité hostile.

Par exemple, entre 1941 et 1945, les soldats allemands pouvaient écouter de la musique et des informations de deux stations de radio diffusant en allemand, Radio-Atlantik et Soldatensender Calais. Elles diffusaient aussi des renseignements sur les rues des villes allemandes bombardées et beaucoup de renseignements pratiques pour les soldats. En réalité, ces stations émettaient depuis la banlieue de Londres et glissaient, de temps à autre, une information fausse au milieu des vraies informations souvent diffusées, elles, avant la radio officielle allemande[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De la sorte, la source noire assure sa crédibilité car l'auditeur peut recouper la majeure partie des informations reçues et donc être enclin à accepter aussi l'information « noire ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]