Pont-Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont (toponyme), Pont-Saint-Martin (homonymie) et Saint-Martin.
Pont-Saint-Martin
Menhir des Dames de Pierre
Menhir des Dames de Pierre
Blason de Pont-Saint-Martin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Nantes
Canton Bouaye
Intercommunalité Communauté de communes de Grand Lieu
Maire
Mandat
Yannick Fétiveau
2014-2020
Code postal 44860
Code commune 44130
Démographie
Gentilé Martipontains
Population
municipale
5 675 hab. (2011)
Densité 259 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 07′ 23″ N 1° 35′ 02″ O / 47.12313, -1.5839847° 07′ 23″ Nord 1° 35′ 02″ Ouest / 47.12313, -1.58398  
Altitude Min. 0 m – Max. 31 m
Superficie 21,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Pont-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Pont-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pont-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pont-Saint-Martin
Liens
Site web http://www.mairie-pontsaintmartin.fr/

Pont-Saint-Martin est une commune de l'Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

Ses habitants s'appellent les Martipontains et les Martipontaines. Pont-Saint-Martin comptait 5 675 habitants au recensement de 2011.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Pont-Saint-Martin dans le département de la Loire-Atlantique.

Situation[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays nantais

Pont-Saint-Martin est situé sur le cours de l'Ognon, au nord-est du lac de Grand-Lieu, à 13 km au sud de Nantes (mairie) et 12 km au nord de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu.

Selon le classement établi par l'Insee en 2010, Pont-Saint-Martin est une commune urbaine monopolarisée, une des 24 communes de banlieue de l'unité urbaine de Nantes ; elle fait partie de l'aire urbaine de Nantes et de l'espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Bouguenais, Rezé, Les Sorinières, Le Bignon, La Chevrolière et Saint-Aignan-Grandlieu.

Accès et transport[modifier | modifier le code]

La commune est traversée dans le sens nord-sud par les routes départementales 65 et dans le sens est-ouest par la route départementale 11. La ligne de bus 12 du Réseau Lila (réseau du conseil général de la Loire-Atlantique) passe à Pont-Saint-Martin.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Pont-Saint-Martin est traversée par la rivière de l'Ognon, et est bordé au sud-ouest par le lac de Grand-Lieu.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le climat de la Loire-Atlantique, est de type tempéré océanique. L'influence de ce climat est largement facilitée par l'estuaire de la Loire et l'absence de relief notable[1]. Les hivers sont doux (min -5 °C / max 10 °C) et pluvieux et les étés relativement beaux et doux également (min 17 °C / max 35 °C). Les pluies sont fréquentes mais peu intenses. Les précipitations annuelles sont d'environ 820 mm[2] et peuvent fortement varier d'une année à l'autre.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Pont-Saint-Martin vient de la légende selon laquelle le moine saint Martin de Vertou aurait construit à cet endroit un pont sur l'Ognon reliant la Bretagne au Bas-Poitou. Cette légende est d’ailleurs illustrée sur le blason de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

La toponymie de certains lieux accréditent la présence de Romains sur le territoire de la commune tel le « Camp ruiné » ou encore « le Camp des Romains »[3].

Pont-Saint-Martin fut touchée par les guerres de Vendée. 18 % de ses habitants seront tués pendant le conflit[4], des maisons seront aussi détruites.

Se rendant à Nantes durant l'insurrection royaliste de 1832, la Duchesse de Berry trouva refuge dans une ferme de Pont-Saint-Martin[3].

Le 31 mai 1865, le démembrement de Pont-Saint-Martin a donné naissance à la commune des Sorinières[5].

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Coupé d'azur et d'argent, au pont d'or brochant, souligné et maçonné de sable, au moine issant tenant une truelle en sa dextre, accompagné en chef à dextre d'une macre et à senestre d'une fleur de lys, le tout d'or.
Commentaires : Le blason représente le moine Martin construisant le pont reliant la Bretagne au Bas-Poitou. La macre à gauche est une châtaigne d'eau qui donnait une farine consommée sur place ; la fleur de lys rappelle la fidélité des habitants à la royauté, durant les guerres de Vendée. Blason conçu par l'héraldiste Michel Pressensé et Georges Brisson (délibération municipale du 28 mars 1991).

Devise[modifier | modifier le code]

La devise de Pont-Saint-Martin : Ponte Unionem Facio (Le Pont fait l'Union).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune compte deux établissements scolaires : l'école publique des Halbrans et l'école privée Saint Joseph.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Pierre Raud Sans étiquette notaire
1791 1792 Michel Thébaud Sans étiquette  
1792 1799 Pierre Raud Sans étiquette notaire
9 novembre 1800 10 avril 1801 Claude Ollivier Albert Sans étiquette  
21 janvier 1802 1er janvier 1808 Mathurin de Laune fils Sans étiquette procureur de la commune
1er janvier 1808 2 février 1816 M. A. Siochan de Kersabiec Sans étiquette  
2 février 1816 29janvier 1826 Claude Lainé Sans étiquette boulanger
29 janvier 1826 5 septembre 1830 Ed. Siochan de Kersabiec Sans étiquette  
5 septembre 1830 5 mai 1838 Anselme Bridon Sans étiquette négociant à Nantes
6 mai 1838 22 août 1848 Claude Lainé Sans étiquette boulanger
22 août 1848 7 novembre 1852 Louis de Melient Sans étiquette capitaine de vaisseau
7 novembre 1852 19 juin 1859 Claude Lainé Sans étiquette boulanger
19 juin 1859 1870 Eugène Rozier Sans étiquette  
1870 8 octobre 1876 Pitre Rozier Sans étiquette armateur négociant
8 octobre 1876 18 octobre 1896 Ernest Deausse[Note 1] Sans étiquette médecin
18 octobre 1896 16 mars 1913 Pitre Rozier[Note 2] Sans étiquette armateur négociant
16 mars 1913 5 mars 1939 Henri de Ternay[Note 3] Sans étiquette  
5 mars 1939 22 août 1943 - Sans étiquette la commune administrée par les adjoints
22 août 1943 4 septembre 1947 Henri de la Robrie[Note 4] Sans étiquette  
04 septembre 1947 21 mars 1965 Joseph Béranger[Note 5] Sans étiquette  
21 mars 1965 13 mars 1977 Joseph David[Note 6] Sans étiquette préparateur en pharmacie
13 mars 1977 19 mars 1983 Jean-Pierre Gardin Sans étiquette ingénieur
19 mars 1983 24 mars 1989 Maurice Figureau Sans étiquette viticulteur
24 mars 1989 février 2000 Michel Goux[Note 7] Divers droite importateur et commerce de bois exotiques
février 2000 mars 2014 Yves François[Note 8] sans étiquette[7],[7] retraité du milieu bancaire
mars 2014 en cours Yannick Fétiveau Sans étiquette professeur d'éducation physique et sportive
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

À Pont-Saint-Martin, il existe deux associations qui présentent des listes aux élections municipales. Il s'agit de Pont-Saint-Martin Avance (PSMA) www.pont-saint-martin-avance.com association qui regroupe des sensibilités de gauche, et Ensemble Réussir Pont Saint Martin (ERPSM) association sans étiquette regroupant des personnes de toutes sensibilités qui domine le conseil municipal avec à sa tête l'actuel maire Yannick Fétiveau.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 1865, la commune cède une partie de son territoire (conjointement avec Vertou et Le Bignon) pour la création des Sorinières.

En 2011, la commune comptait 5 675 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 9],[Note 10].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 698 982 1 281 395 1 478 1 494 1 604 1 780 1 955
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 906 1 851 1 648 1 679 1 717 1 723 1 734 1 694 1 641
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 635 1 602 1 543 1 429 1 515 1 471 1 425 1 516 1 713
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 932 2 134 2 690 3 320 3 835 4 756 5 373 5 536 5 675
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9]. Pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[10].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,6 %) est en effet inférieur au taux national (22,7 %) et au taux départemental (20,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

Pyramide des âges à Pont-Saint-Martin en 2009 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,9 
4,0 
75 à 89 ans
6,3 
11,3 
60 à 74 ans
12,7 
22,2 
45 à 59 ans
20,8 
23,1 
30 à 44 ans
22,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,9 
22,0 
0 à 14 ans
21,2 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2009 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,4 
20,1 
45 à 59 ans
19,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,1 
20,1 
15 à 29 ans
18,5 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

On y trouve une activité viticole avec la production de Muscadet. Le maraîchage est une activité importante.

Pont-Saint-Martin dispose de deux parcs d'activités : la zone d'activités de la Nivardière et le parc d'activités de Viais.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les Dames de Pierres

Il existe un lieu intéressant à Pont-Saint-Martin : Les « Dames de Pierres ». Ce lieu a une légende, laquelle remonte à une époque bien antérieure à la création de la commune. Il existait à l'époque un village nommé Herbauges, peuplé de personnes fourbes et malhonnêtes. Une seule famille y était saine, bien que les femmes qui la composaient étaient un peu curieuses. Un jour, lors d'un repas, cette famille fut témoin d'une apparition divine. La personne qui apparut change selon les versions (Dieu, Jésus, un saint, un ange...). Cette personne leur dit : « Dieu veut supprimer ce village mais il m'a envoyé pour vous en protéger. Demain, à l'aube, vous partirez sans vous retourner et alors vous serez sauvés. Si l'un d'entre vous se retourne, il sera changé en pierre. » Puis elle disparut. Alors, toute cette famille prépara ses bagages et partit. Cependant, les femmes étaient curieuses et elles voulurent à tout prix savoir ce qui allait se passer malgré l'avertissement divin. Une fois sur la route, tout le monde entendit un énorme bruit et les femmes se retournèrent : elle virent un déluge incroyable s'abattre sur Herbauges. Mais elles avaient commis l'erreur de se retourner et Dieu tint sa parole... On raconte aujourd'hui encore que certaines nuits, sous le lac de Grand-Lieu, on voit les lumières d'Herbauges s'allumer.
Ceci n'est qu'une légende mais les roches sont bien réelles. Elles datent du Néolithique.
Les deux menhirs sont classés monuments historiques depuis 1982[13].

Le naturaliste J. Macquart évoquait en 1851, parmi les arbres qui l'ont le plus impressionné en Europe, un orme remarquable, situé près de l'église de Pont-Saint-Martin, dont « le tronc fort contourné, a seize mètres de circonférence »[16].

  • Bibliothèque

La Bibliothèque tout d'abord associative est devenue municipale au 1er janvier 2011. Une médiathèque de 500 m2 est en cours de construction dans le bourg, pour une ouverture prévue le 1er janvier 2013. Ouverte les lundis, mardis, mercredis, vendredi et samedi au public, elle propose une heure du conte le 3e mercredi du mois. Elle fonctionne grâce à une bibliothécaire et onze bénévoles.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Pont-Saint-Martin est jumelée avec :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu le 17 mai 1896.
  2. Réélu le 19 mai 1912.
  3. Réélu le 19 mai 1935.
  4. Réélu le 9 octobre 1945.
  5. Réélu le 3 mai 1953 et le 15 mars 1959.
  6. Réélu le 14 mars 1971.
  7. Réélu en mars 1995.
  8. Réélu en mars 2008.
  9. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  10. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. climat de la Loire-Atlantique
  2. nantes.fr Climat
  3. a et b Histoire sur www.cc-grandlieu.fr. Consulté le 21 août 2009
  4. http://www.cc-grandlieu.fr/pont_saint_martin_histoire.php
  5. Le territoire communal sur cassini.ehess.fr. Consulté le 21 août 2009
  6. La liste des maires a été établie à partir des comptes-rendus municipaux de Pont-Saint-Martin.
  7. a et b http://www.lemonde.fr/resultats-elections-municipales/pont-saint-martin,44860/
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  10. « Pont-Saint-Martin 1836 », sur Archinoë, portail d'indexation collaborative, archives départementales de la Loire-Atlantique (consulté le 31 décembre 2012).
  11. « Résultats du recensement de la population - Pont-Saint-Martin - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  12. « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  13. « Notice no PA00108772 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Notice no PA00108770 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Notice no PA00108771 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Arbres et arbrisseaux d'Europe et leurs insectes, par J. Macquart, Membre résident dans les Mémoires de la Société des sciences de l'agriculture et des arts de Lille, 1851 (note de bas de page, p. 196).
  17. L'association de Jumelage de Brockenhurst sur www.brockenhurst-newforest.org.uk/, consulté le 30 janvier 2010.