Notre-Dame-de-Monts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Notre-Dame-de-Monts
La plage de la Braie.
La plage de la Braie.
Blason de Notre-Dame-de-Monts
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Les Sables-d'Olonne
Canton Saint-Jean-de-Monts
Intercommunalité Communauté de communes Océan marais de Monts
Maire
Mandat
Raoul Grondin
2014-2020
Code postal 85690
Code commune 85164
Démographie
Gentilé Montois
Population
municipale
1 914 hab. (2011)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 53″ N 2° 07′ 50″ O / 46.8313888889, -2.13055555556 ()46° 49′ 53″ Nord 2° 07′ 50″ Ouest / 46.8313888889, -2.13055555556 ()  
Altitude Min. 1 m – Max. 20 m
Superficie 20,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de Vendée
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de Vendée
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts
Liens
Site web www.notre-dame-de-monts.fr

Notre-Dame-de-Monts est une commune du centre-ouest de la France, située sur la côte de Lumière, dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'essentiel du bourg est isolé des plages par un cordon dunaire planté de pins constituant une partie de la Forêt des Pays de Monts qui longeant la côte sur 25 km du Nord au Sud, entre La Barre-de-Monts et Saint-Hilaire-de-Riez. De l'autre côté de cette « coulée verte », large ici d'à peine 100 mètres que l'on traverse grâce à quelques avenues boisées, se trouve le front de mer, deuxième ensemble urbain plus petit, à l'ouest du cordon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur au mont de trois coupeaux d'or, posé sur une champagne ondée de sinople, surmonté d'une étoile d'argent[1].

Administration[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Simon-Jacques Denogent    
1792 1795 Jacques Aimé Jodet    
1795 1799 Pierre Artus    
1799 1815 Jacques André Jodet    
1815 1818 Jean Barreteau    
1818 1835 Augustin Aimé Taconnet    
1835 1848 Marcel Pierre Peigné    
1848 1853 Narcisse Étienne Jodet    
1853 1857 Pierre Joseph Artus    
1857 1860 Jacques Aimé Pelloquin    
1860 1865 Jacques Marie Baud    
1865 1870 Thomas Louis Pouvreau    
1870 1877 Jacques Aimé Pelloquin    
1877 1884 Benjamin Louis Bonnin    
1884 1888 Marie Louis Milcent    
1888 1892 Louis Guillaume Artus    
1892 1938 Henri François Aury    
1938 1944 Jean Jacques Louis Pouvreau    
1944 1945 Jean Pierre Ricolleau    
1945 1959 Jean Louis Crochet    
1959 1965 Armand Pontoizeau    
1965 1989 René Bonnamy[Note 1]    
1989 1995 Gilles Artus    
1995 mars 2008 Jean Martinet[Note 2]    
mars 2008 en cours Raoul Grondin[Note 3],[2] Divers droite artisan menuisier
Les données manquantes sont à compléter.

Environnement[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-de-Monts a obtenu quatre fleurs au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007).

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 914 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 4],[Note 5].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 831 2 019 2 321 2 706 2 768 2 696 2 742 2 890 2 869
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 376 1 345 1 339 1 149 1 186 1 213 1 281 1 351 1 369
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 330 1 358 1 336 1 216 1 165 1 191 1 196 1 269 1 214
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 272 1 349 1 376 1 325 1 333 1 528 1 772 1 841 1 914
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (39,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 14 %, 15 à 29 ans = 9,9 %, 30 à 44 ans = 19,7 %, 45 à 59 ans = 20,8 %, plus de 60 ans = 35,6 %) ;
  • 51,4 % de femmes (0 à 14 ans = 12,3 %, 15 à 29 ans = 9,8 %, 30 à 44 ans = 14,9 %, 45 à 59 ans = 19,3 %, plus de 60 ans = 43,7 %).
Pyramide des âges à Notre-Dame-de-Monts en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90 ans ou +
3,0 
11,2 
75 à 89 ans
15,6 
23,7 
60 à 74 ans
25,1 
20,8 
45 à 59 ans
19,3 
19,7 
30 à 44 ans
14,9 
9,9 
15 à 29 ans
9,8 
14,0 
0 à 14 ans
12,3 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Depuis 1993, la ville est animée au printemps et en été par le festival « La Déferlante »[7]. Diverses manifestations culturelles gratuites sont organisées par l'association éponyme dans neuf stations balnéaires de la région Pays de la Loire qui sont du nord au sud : Saint-Brevin-les-Pins, Pornic, Barbâtre, Notre-Dame-de-Monts, Saint-Jean-de-Monts, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables-d'Olonne et La Tranche-sur-Mer[8].

Depuis 1992, a lieu chaque année, le plus grand Festival sur la côte Atlantique de Cerf-volants, le Festival à Tout Vent. Sur la plage de Notre Dame de Monts, plus de 30000 spectateurs sont attirés par ces drôles d'objets célestes et nombreuses animations terrestres pour toute la famille ! En 2011, plus de 200 cerfs-volistes français, européens et internationaux ont participé à la fête. Ces derniers font voler tout au long du week-end tous les types de cerfs-volants possibles et imaginables : statiques, monofils, pilotables, kite, géants...Des animations pour les enfants sont aussi offertes : ateliers de constructions, bâptèmes de nounours, lachers de bonbons, demonstrations de cerfs-volants, balades nature, baptêmes de char à voile et sports nautiques... Cette année le festival a lieu du 6 au 9 juillet 2012.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 1971, 1977 et 1983.
  2. Réélu en 2001.
  3. Réélu en 2014.
  4. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  5. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plan de la ville de Notre-Dame-de-Monts
  2. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  5. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  6. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le 5 juin 2011)
  7. La Déferlante - édition 2011
  8. (fr) « Présentation » sur le site officiel du festival « La Déferlante », consulté le 2 juillet 2009


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]