Pierre Mollier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Mollier

Nom de naissance Pierre Mollier le Cavailler
Activités Historien et auteur
Naissance 1961 (54 ans)
Lyon
Langue d'écriture Français
Genres Essai et livre de référence en Maçonnologie
Distinctions Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres

Œuvres principales

  • Le Régulateur du Maçon
  • La Chevalerie Maçonnique
  • Le Grand Orient de France

Compléments

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris

Pierre Mollier le Cavailler, né à Lyon en 1961, est un historien français spécialisé en maçonnologie. Directeur de la bibliothèque du Grand Orient de France et du Musée de la franc-maçonnerie, il est également rédacteur en chef de la revue d'études maçonniques Renaissance traditionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de Sciences Po (Institut d'études politiques de Paris) et titulaire d’un troisième cycle en sciences religieuses (École pratique des hautes études, Ve section), il est directeur de la bibliothèque du Grand Orient de France et du Musée de la franc-maçonnerie.

Son domaine de recherche couvre l’histoire de la franc-maçonnerie tant dans son implication politique et sociale que dans sa dimension philosophique et spirituelle. Il a ainsi travaillé sur les liens entre franc-maçonnerie et pouvoir sous le Premier Empire[1] et la Troisième République. Spécialiste de l’histoire des rites maçonniques, il s’est aussi intéressé aussi aux différents aspects de l’iconographie symbolique (marques de métier, héraldique, emblèmes et phaléristique).

Rédacteur en chef de la revue d’études maçonniques et symboliques Renaissance traditionnelle, il codirige les Chroniques d’Histoire Maçonnique et est Editor-in-chief de la revue en ligne Ritual, Secrecy, and Civil Society. Il contribue à Franc-maçonnerie magazine. Par ailleurs, il est le biographe et l’expert du peintre français François-Jean Garneray (1755-1837), l’un des premiers élèves de Jacques-Louis David. Il est officier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

Publications[modifier | modifier le code]

Pierre Mollier a publié une dizaine d'ouvrages autour de la franc-maçonnerie et une quarantaine d'articles dans des revues spécialisées en maçonnologie, telles que Renaissance Traditionnelle, Chronique d’Histoire Maçonnique, Cahier des Rencontres Écossaises, etc. L'auteur a également contribué à des revues anglophones comme The Chain of Union et Policy Studies Organization. Plusieurs articles figurent aussi dans L’Histoire.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Pierre Mollier, Le Régulateur du Maçon (1785 - « 1801 ») : La fixation des grades symboliques du Rite Français : histoire et documents, Paris, A l’Orient,‎ 2004, 300 p. (ISBN 2-912591-24-4)
  • Pierre Mollier, La chevalerie maçonnique : Franc-maçonnerie, imaginaire chevaleresque et légende templière au siècle des Lumières, Paris, Dervy, coll. « Renaissance Traditionnelle »,‎ 2005, 230 p. (ISBN 978-2-84454-398-1)
  • Pierre Mollier, avec Pierre-François Pinaud et préface de Charles Napoléon, L’État-major maçonnique de Napoléon : Dictionnaire biographique des dirigeants du Grand Orient de France sous le Premier Empire, Orléans, A l’Orient,‎ 2009, 312 p. (ISBN 978-2-912591-60-9)
  • Pierre Mollier, avec Alain Bauer, Le Grand Orient de France, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « « Que-sais-Je ? » »,‎ 2008, 212 p. (ISBN 978-2-13-058866-5)
  • Pierre Mollier, 18 Documents de l’Écossisme 1743-1844 : Dossier rassemblé, Paris, AMHG - Suprême Conseil Grand Collège du Rite écossais ancien accepté GODF,‎ 2012
  • Pierre Mollier, préface de Jean-Pierre Lassalle, Curiosités Maçonniques : Énigmes, intrigues et secrets dans les archives des Loges, Paris, Éditions Jean-Cyrille Godefroy,‎ 2014, 192 p.

Direction ou codirection d’ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Pierre Mollier, Protestantisme et Franc-maçonnerie : De la tolérance religieuse à la religion de la tolérance ?, Paris, Éditions maçonniques de France,‎ 2000
  • Pierre Mollier, Les plus belles pages de la Franc-maçonnerie française, Paris, Dervy,‎ 2003
  • Pierre Mollier, Lyon, carrefour européen de la Franc-maçonnerie, Lyon, Mémoire active,‎ 2003
  • Pierre Mollier, Images du patrimoine maçonnique, Paris, Éditions maçonniques de France,‎ 2003
  • Pierre Mollier, La Franc-maçonnerie sous l’Empire un âge d’or ?, Paris, Dervy,‎ 2007
  • Pierre Mollier, Un demi-siècle en l’honneur des Arts et Lettres, vol. La Phalère, Paris, Société d'histoire des ordres et décorations (SHOD) & comité d’histoire du ministère de la Culture, coll. « Actes du colloque pour le cinquantenaire de l'Ordre des Arts et Lettres »,‎ 2009, 112 p. (ISBN 978-2-9515518-5-5)
  • Pierre Mollier, Corto Maltese et les secrets de l’initiation : Imaginaire et franc-maçonnerie à Venise autour d’Hugo Pratt, Paris, Musée de la franc-maçonnerie,‎ 2012, 52 p. (ISBN 978-2-9541099-0-9)

Articles dans un ouvrage

  • Pierre Mollier, « Naissance et essor du Rite écossais ancien et accepté en France : 1804-1826 », Aéropages - sources,‎ 2004 (lire en ligne) et Pierre Mollier, « Le grade maçonnique de Rose-croix et le Christianisme : enjeux et pouvoirs des symboles », Aéropages - sources,‎ 2004 (lire en ligne) dans Collectif, 1804-2004, Deux siècles de Rite Ecossais Ancien Accepté en France, Dervy,‎ 2004 (ISBN 2-84454-265-4)

Sélection d’articles[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

  • Pierre Mollier, « Paris - Berlin - Moscou, les archives retrouvées », L’Histoire, no 256,‎ juillet 2001, p. 78 (lire en ligne).
  • Pierre Mollier, « Le jour où Mozart est devenu franc-maçon », L’Histoire, no 305,‎ janvier 2006, p. 20-22
  • Pierre Mollier, « Élection et représentation : les débats autour des statuts du Grand Orient de France (1773-1789) », Chroniques d’histoire maçonnique, no 57,‎ 2006, p. 3-11 (lire en ligne)
  • Pierre Mollier, « Malte, les Chevaliers et la Franc-maçonnerie », Les Cahiers de la Méditerranée, vol. La Franc-maçonnerie en Méditerranée (XVIIIe-XXe), no 72,‎ juin 2006, p. 1-15 (lire en ligne)
  • Pierre Mollier, « L’ombre de Melchisédech au siècle des Lumières : le grade maçonnique de Rose-Croix, une tentative de restauration du culte primitif », Politica Hermetica, no 19,‎ 2005, p. 64-71 (lire en ligne)
  • Pierre Mollier, « David ou le triomphe de la citoyenneté », Humanisme, no 284,‎ mars 2009, p. 97-106 (lire en ligne)
  • Pierre Mollier, avec Jean-Pierre Brach, « Franc-maçonnerie et Kabbale : les planches théosophico-maçonniques du Frère David Rosenberg (circa 1830) », Renaissance Traditionnelle, no 143-144,‎ 2009, p. 203-230
  • Pierre Mollier, avec Jean-Pierre Brach, « Petit traité d’héraldique maçonnique : I. Les sources : sceaux et armoiries du métier de maçon », Renaissance Traditionnelle, no 125,‎ janvier 2001, p. 2-8 (lire en ligne)

En anglais[modifier | modifier le code]

  • Pierre Mollier, « Chrétien-Guillaume Riebesthal: From the Religions of the Revolution to Paramasonic Ceremonies, in Ritual, Secrecy, and Civil Society », Policy Studies Organization, vol. 1, no 1,‎ Juillet, Août 2013, p. 46-50 (lire en ligne)
  • Pierre Mollier, « The Masonic Degree of Rose-Croix and Christianity : The Complex Links between Religion and Freemasonry during the Enlightenment, in Ritual Secrecy, and Civil Society », Policy Studies Organization, vol. 1, no 2,‎ Décembre, Janvier 2013, p. 14-24 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]