Pierre Brumoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Brumoy, né à Rouen le 26 août 1686 et mort à Paris le 16 avril 1742, est un homme de lettres et journaliste jésuite français.

Le père Brumoy professa dans les collèges de son ordre. Il fournit des articles au Journal de Trévoux, publia le t. XI de L'Histoire de l’église gallicane commencée par Jacques Longueval et Pierre-Claude Fontenay qu’il avait été chargé de continuer.

L’ouvrage qui a fait sa réputation, le Théâtre des Grecs, contient les traductions de sept pièces, des analyses des autres, et débute par trois discours : Sur le théâtre grec ; Sur l’origine de la tragédie ; Sur le parallèle du théâtre ancien et du moderne. Malgré des infidélités de traduction et des vues étroites, cet ouvrage rendit le service de faire connaître au public des auteurs qui n’étaient accessibles qu’aux savants et fut réédité.

On a encore de Brumoy un Recueil de diverses pièces en prose et en vers ; Œuvres diverses, (Paris, 1741, 4 vol. in-12), contenant des discours, trois tragédies, deux comédies en vers, jouées dans les collèges, et deux poèmes latins estimés, l’un sur les Passions, l’autre sur la Verrerie. Il eut part aussi aux Résolutions d’Espagne du père d’Orléans et à l’Histoire de Rienzi du père Du Cerceau.

Publications[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 331.